Cyclisme français Cyclisme international Divers

Mickaël Leveau (Go Sport Roubaix Lille Métropole): « David a bien battu Goliath, non? « 

La 66ème édition des 4 jours de Dunkerque se tiendra du 3 au 8 mai 2022 pendant le départ du Giro d’Italia le 6 mai.  Qui succèdera à Mike Teunissen (Jumbo Visma), le dernier vainqueur en 2019,  au terme des 6 étapes? 

Plusieurs WorldTours seront au départ comme le Team Cofidis, la Groupama FDJ, la Lotto Soudal, AG2R Citroën, Intermarché Wanty Gobert, team DSM ainsi que les équipes ProTours telles que Arkea Samsic, TotalEnergies entre autre et les équipes conti comme Team U Nantes Atlantique ou encore la « locale » de l’épreuve avec Team Go Sport-Roubaix Lille Métropole, un team 100% « débrouille » qui sent bon ce cyclisme, celui que l’on apprend à lire au cul du camion et qui donne du baume au coeur à ceux qui aiment l' »Art ». 

 

C’est un peu notre championnat du monde à nous autres coureurs nordistes, devant notre public

Le DS du team Nordiste, Mickaël Leveau, nous a confié ce à quoi il s’attend sur cette 66ème édition des 4 jours de Dunkerque:

Mickaël Leveau:« C’est vrai que c’est important pour nous d’y être et surtout de donner tout ce que l’on peut pour y briller. C’est un peu notre championnat du monde à nous autres coureurs nordistes, devant notre public qui plus est. Ca va être dur et très difficile, il faut être franc, mais tout est possible même face à des équipes « Goliath ». »

la chasse aux points entre grosses équipes ne permet aucun cadeau aux équipes conti

Justement, ca fait longtemps que des équipes de 3ème division comme Go Sport-Roubaix Lille Métropole n’ont pas gagné devant les « Goliath »…

« Oui, mais c’est aussi le nouveau cyclisme et la guerre des points UCI entre les équipes WorldTour et les ProTeams. Ca change toute la physionomie des courses pros dorénavant. Désormais, il y en a certaines qui seront reléguées en 2ème division et certaines de cette division veulent accéder au niveau WorldTour mais seules les 18 meilleures au classement UCI seront en WorldTour. La Lotto Soudal joue donc son maintien, Cofidis, Team DSM aussi tandis que Arkea Samsic ou TotalEnergies visent la promotion, ca donne peu de marges de manoeuvre non?

Donc tous les points UCI, même sur les coupes de France UCI 1.1, sont sacrément disputées, la chasse aux points entre grosses équipes ne permet aucun cadeau aux équipes conti. On ne peut pas rivaliser, il faut être réaliste. Mais on a des tripes chez nous à Go Sport-Roubaix Lille Métropole. Nous n’avons que 11 coureurs et il nous faut savoir composer quand il y a des blessés, des malades. Ca nous laisse peu de monde au final. Les ProTeam ou WorldTour ont 28 coureurs au minimum et de quoi remplacer les gars. Ils ont aussi des trains complets aux services des sprinteurs… On joue dans la même cour mais pas avec les mêmes armes. Mais on sait jamais, rien n’est impossible et particulièrement sur nos terres nordistes et le cyclisme aime les défis impossible. »

si le vent est de la partie, cela peut fausser les prévisions !

Justement, certaines de ces 6 étapes sont propices aux sprinteurs sur ces 4 jours 

« Oui, Thomas Boudat peut faire un truc sur les sprints mais nous n’avons pas le train de la Lotto Soudal… On verra ! Après des gars comme Jérémy (Leveau), Evaldas Siskevicius ou le local Samuel Leroux  ont à coeur de se montrer et d’aller chercher une bonne perf. Mais comme je te l’ai dit, désormais nous sommes en pleine chasse aux points UCI et donc c’est pas un seul train qui ira chercher les gars devant, ce seront 5 ou 6 et ca va être dur de voir une échappée aller jusqu’au bout. On verra, si le vent est de la partie, cela peut fausser les prévisions !

Aucune équipe ne va attendre l’étape du Mont Cassel pour déclencher la bagarre. Ca débutera dès demain et nous autres, petites équipes, nous devons jouer de la ruse pour faire face à ces grosses armadas. J’y crois ! »

C’est le nouveau cyclisme dorénavant

Désormais, plusieurs WorldTour et ProTeam ont leurs équipes de réserves comme la Jumbo Visma, DSM, Lotto Soudal, Groupama FDJ qui roulent sur les épreuves UCI 2.2 avec des jeunes coureurs qui sortent du monde juniors. Une autre difficulté pour les équipes de 3ème division comme la vôtre? 

« Je ne dirai pas que c’est une autre difficulté. C’est un peu comme dans d’autres sports pros comme le foot désormais. On va chercher le mec en juniors 1ère année et il sait qu’il sera déjà dans une réserve deux ans avant. Donc sur ce point c’est assez difficile pour nous de recruter des jeunes.

Désormais, les jeunes roulent en WorldTour à 18, 19 ans et bascule entre la réserve et l’équipe world selon les courses. On ne voyait jamais ça avant. Regarde par exemple le jeune Néerlandais Casper van Uden qui claque 3 étapes sur le Normandie cette saison avec DSM Development et qui fait 4 sur le GP de l’Escaut derrière Alexander Kristoff et van Poppel, c’est pas mal non?  C’est le nouveau cyclisme dorénavant »

Les DN ne sont plus l’anti chambre du monde pro et ca fout une petite beigne au monde amateur. C’est dommage ca on saute une étape dans la progression d’un homme et ensuite d’un coureur!

Toi qui a été DS au sein des équipes élites chez les amateurs français, ces équipes réserves changent elles aussi le monde du cyclisme amateurs?

« Un peu oui. Avant le gamin, qui sortait des juniors,  roulait deux saisons pour apprendre le job chez les amateurs, l’essence du cyclisme de base. Du coup, les équipes DN peinent à recruter des bons jeunes et vont chercher des anciens pros ou des gars plus âgés. Les DN ne sont plus l’anti chambre du monde pro et ca fout une petite beigne au monde amateur. C’est dommage car on saute une étape dans la progression d’un homme mais aussi d’un coureur. Mais c’est comme ça, le cyclisme a évolué et la détection se fait désormais très tôt parmi les équipes pros.  »

Go Sport Roubaix Lille Métropole

 

Le jeune (chez les amateurs) apprend aussi à se changer au cul de la voiture, sous la pluie parfois, à se débrouiller par lui même  et à respecter les bénévoles, staff d’un club et les organisateurs

Certains équipes comme Arkea Samsic n’ont pas de réserve mais elles financent et équipes des coureurs au sein des DN

« Oui, c’est la solution B. C’est pas mal le concept d’Arkea Samsic. Il prennent un jeune sous leurs ailes, l’équipe et l’assiste mais il reste une ou deux saisons chez les amateurs. Ca lui permet d’apprendre sans pression le travail de coursier, de peaufiner sa connaissance dans des meilleures conditions sans stresse.  Il apprend aussi à se changer au cul de la voiture, sous la pluie parfois, à se débrouiller par lui même et à respecter les bénévoles, staff d’un club et les organisateurs. Ca te forge un mec ces conditions là, à l’ancienne!

Tandis que les jeunes des équipes réserves WorldTour ont tous les avantages du WorldTour, le bus, les meilleurs mécaniciens, préparateurs, etc.. Ils ne connaissent pas la dureté des amateurs. Je ne dis pas qu’ils sont plus capricieux mais ils vivent dans du coton comparé aux autres gamins et ils ne le réalisent pas parfois.

J’ignore quel est le meilleur chemin pour faire un champion mais l’avenir nous le dira. Nous en sommes au début et il faut attendre comment ces jeunes seront à 27 ou 28 ans sur le plan de la psychologie sportive. Personnellement, j’aime bien la manière de faire du Team Arkea Samsic, elle est bonne pour les jeunes et pour la survie des clubs amateurs.  »

Sur cette nouvelle génération de coureurs, Peter Sagan disait dernièrement qu’elle avait moins de respect au sein du peloton pro

« J’ai lu ça. Mais quelque part cela s’explique par les raisons que j’ai indiqué plus tôt. C’est le même lien. Pas mal de mecs sortent du monde juniors et ne connaissent déjà pas la mentalité au sein d’un peloton élite. On les mets sur des courses WorldTour avec la même pression exercée sur les autres coureurs plus anciens. Ils sont comme des jeunes chiens fous et ils roulent comme ils le faisaient chez juniors. Ils ont sauté cette étape d’apprentissage d’un peloton élite mais comment leurs en vouloir? On ne leur a pas enseigné ça, ils n’ont pas eu le temps d’apprendre.  »

Ok, nous sommes les « David » face aux « Goliath », mais David a bien battu Goliath non?

Go Sport Roubaix Lille Métropole, quels sont les objectifs sur ces 4 jours de Dunkerque 2022? 

« On va pour la représentation, histoire d’y être car en face ils sont trop forts! (Rires). Non, je rigole. Ce n’est pas le genre de la maison, on y va pour faire des perfs. On va se montrer et essayer de mettre la balle au fond. On joue à domicile et les mecs sont motivés je peux te dire.

Ok, nous sommes les « David » face aux « Goliath », mais David a bien battu Goliath non? Alors pourquoi pas nous? On se revoit à l’arrivée et peut être que l’on portera ce Maillot Rose, on ne sait jamais (rires)… Je ne parle pas de l’autre maillot Rose du week end mais celui des 4 jours de Dunkerque, chez nous, sur notre championnat du monde »

 

LIEN TV POUR SUIVRE LES 4 JOURS DE DUNKERQUE 2022 SUR : WEO LA TV HAUTS DE FRANCE

Facebook WEO HAUTS DE FRANCE