Cyclisme français Cyclisme international

David Lappartient voudrait que l’équipe UAE Team Emirates revienne sur sa décision au sujet de la série Netflix

Le président de l’UCI, David Lappartient, espère que le Team UAE Émirates  participera tout de même à la série documentaire de Netflix sur le Tour de France.

L’organisateur du Tour, ASO, et huit équipes, dont Jumbo-Visma, INEOS Grenadiers et Alpecin-Fenix, ont accepté de coopérer avec les deux sociétés. La série comptera huit épisodes qui seront diffusés.  Le format sera similaire à celui de la série sur la Formule 1 : « Drive to Survive », également proposée par Netflix.

Le service de streaming américain veut montrer au grand public le monde du cyclisme d’une manière similaire à la Formule 1. Les bénéfices les plus importants seront pour la société organisatrice : ASO et France Télévision. Mais l’UCI encaissera aussi un peu de part du gâteau. 

Seul petit bémol pour ce conte de fée, c’est l’absence du Team UAE Emirates qui ne désire pas avoir la société Netflix collée à ses coureurs durant le tour de France afin de ne pas les perturber. Le président de l’UCI, David Lappartient, demande au team UAE de reconsidérer la chose. 

David Lappartient à Wielerflits:  « Pour les séries, ce serait mieux si le Team UAE  avec le double vainqueur du Tour Tadej Pogacar coopéraient également

Au départ, les Émirats arabes unis devaient également participer au projet, mais je ne connais pas la raison exacte de leur retrait. Je n’en ai pas encore discuté avec le manager Mauro Gianetti, mais j’aimerais qu’ils reviennent sur cette décision », a déclaré Lappartient.

Le président de l’UCI estime qu’il s’agit d’une occasion manquée pour l’équipe qui bénéficie de l’argent du sponsoring des Émirats.

« UAE Emirates est avec INEOS Grenadiers et Jumbo-Visma l’une des équipes les plus importantes du peloton. L’argument de l’équipe de Pogacar de ne pas participer est qu’ils ont assez de publicité et surtout ils veulent garder la paix autour de l’équipe. Je pense qu’ils manquent une occasion de rendre le cyclisme plus populaire à tous les niveaux.

Regardez comment la série Netflix « Drive to Survive » a donné un énorme coup de pouce à la Formule 1 dans le monde entier. Cette docusérie sur le Tour de France offre la possibilité de conquérir un nouveau public pour le cyclisme.

En tant qu’équipe majeure, vous avez également une certaine responsabilité dans la promotion de votre sport. Pour les fans, il serait plus agréable que Pogacar ait également un rôle principal dans cette série Netflix. Il n’est pas seulement le vainqueur des deux derniers Tour de France, mais aussi l’un des plus importants ambassadeurs de notre sport actuellement.

Néanmoins, je suis convaincu que même sans les Émirats arabes unis, ce sera une très belle série et que ce sera le storytelling sur le cyclisme que nous recherchons. »