Cyclisme français Cyclisme international

Aart Vierhouten au sujet de 5ème étape du Tour: « Le 2ème secteur pavé n’a sa place sur aucune course. C’est de la folie »

Le double vainqueur du Tour, Tadej Pogacar, a reconnu la 5ème étape du Tour de France 202. Elle partira de Lille pour rejoindre Arenberg Porte du Hainault et se compose de 11 secteurs pavés.  Lors de cette reco, Tadej Pogacar et son DS Aart Vierhouten se sont heurtés à une désagréable surprise. 

Aart Vierhouten à SPORZA: « Le deuxième secteur pavé est une descente, il n’a pas sa place sur une course. C’est de la folie »

Pour fan des pavés et des classiques, Aart Vierhouten ne décolère pas

« Je pense que c’est fantastique de mettre ce genre d’étape. Ce sujet me tient à cœur. J’ai pcouru le Tour des Flandres et Paris-Roubaix 11 fois. Et je les ai tous terminés. En ce qui me concerne, ça devrait être sur un Grand Tour. C’est le Tour et on dit souvent qu’un coureur du Tour doit être polyvalent. Alors une étape comme celle-ci est autorisée.

Mais ce deuxième secteur est un véritable danger pour les coureurs

« Plonger à 60 ou 65 km/h sur les pavés, c’est de la folie… Et cela dans l’effervescence du Tour. En fait, ce secteur pavé n’a sa place dans aucune course. Je suis surpris. Je ne l’aurais jamais inclus dans le parcours si j’étais l’organisateur.

La partie pavée descend. Il n’y a aucune possibilité de prendre à gauche et à droite de la voie. C’est contraire à la sécurité sur laquelle on a tant insisté ces derniers temps. Je ne comprends pas pourquoi cette bande est sur le parcours. Tu vas seulement au danger avec ça. »

Le tronçon dont parle Vierhouten est celui d’Eswars à Paillencourt, un « secteur pavé » de 1 600 mètres de long. Cette section pavée était également au menu du Tour il y a 4 ans. 

« Heureusement, c’était sec à l’époque. Quand il pleut, il est totalement irresponsable de laisser les coureurs passer sur cette route pavée en descente (…) Tout le monde sera sous adrénaline après le sprint de la première section pavée. Sur les derniers tronçons pavés, il peut y avoir un groupe de 40 coureurs qui roulent ensemble. Mais sur les premiers pavés, vous aurez un tas de coureurs là-bas. C’est très dangereux ! »