Cyclisme Cyclisme français Cyclisme international Divers

Le Portugais Pedro Bento atteint, en vélo, le camp de base de l’Everest situé à 5 536 mètres d’altitude

Certains pratiquent le Everest Challenge, d’autres montent en vélo les pentes de l’Everest pour de vrai.

Un coureur portugais, Pedro Bento, a gravi en VTT  jusqu’au camp de base de la plus haute montagne du monde : l’Everest (8 848 mètres. Il a atteint le camp de base situé à 5 364 mètres au dessus du niveau de la mer. Un autre coureur avait réalisé cet exploit en la personne d’Omar Di Felice, plus tôt cette année.

Pour se rendre au camp de base, il a parcouru 450 kilomètres en 11 jours, rapporte The Portugal News. En chemin, il a vécu plusieurs aventures, de nombreuses difficultés, souffert du froid notamment en épaulant son vélo sur “des rochers, des ponts suspendus set pistes cyclables impraticables”. Il a aussi eu “le privilège d’assister à une cérémonie de moines bouddhistes dans un temple situé à 4 200 mètres d’altitude ”

“Le dernier jour, j’ai eu le mal de l’altitude : maux de tête, vomissements, courbatures, perte d’appétit. J’ai réussi à faire le reste de la route en mangeant un seul KitKat, sur deux heures de montée, avec les niveaux d’oxygène à 62% dans le sang ”

Son état physique était tel qu’après être arrivé au camp de base, il a dû être transporté par avion à l’hôpital de Katmandou, “en raison de l’état fragile”

Ses efforts ont permis de récolter plus de 3 000 € « pour des enfants qui vivent dans des quartiers complètement délabrés, dans des baraques de toile, au milieu de décharges à ciel ouvert,  en périphérie de Katmandou.

« En ce moment, le projet Rainbow Volunteer Club, en partenariat avec le projet Dreams of Kathmandu, travaille dans le but de scolariser beaucoup de ces enfants, pour s’assurer que les femmes de ces quartiers aient accès à l’hôpital lorsqu’elles accouchent, de trouver des familles pour les enfants orphelins et, en même temps, de fournir des repas décents chaque fois que cela est possible