Cyclisme français Cyclisme international

La spectatrice à la pancarte « Allez Opi-Omi » condamnée à 1 200 euros d’amende

Le tribunal correctionnel de Brest a prononcé une peine financière pour la jeune femme de 31 ans responsable de la chute collective du peloton lors de la 1ère étape du tour de France 2021 dans le Finistère.  Quatre mois de prison avec sursis avaient été requis pour « mise en danger d’autrui,  blessures involontaires  et d’avoir infligé des blessures accidentelles entraînant une incapacité de travail pouvant aller jusqu’à 3 mois

La spectatrice à la pancarte où était inscrit « Opi-Omi » a été reconnue coupable et finalement condamnée à 1 200 euros d’amendes, un euro symbolique et 500 euros de dommages et intérêts au syndicat Français UNCP (Union Nationale des Cyclistes Professionnels), seul plaignant de cette affaire.  La société ASO (organisatrice du Tour de France) n’a finalement pas porté plainte.

Fragile psychologiquement, la jeune femme était absente des délibérations du tribunal

Dans le Ouest France; son avocat, Julien Bradmetz, avait  parlé à l’époque d’ un  » lynchage récurrent sur les réseaux sociaux (…) des anonymes se défoulent gratuitement sur une inconnue ». La chute du peloton avait fait plusieurs blessés parmi les cyclistes et les images avaient fait le tour du monde.
<