Cyclisme Cyclisme français Cyclisme international

Pr Xavier Bigard (directeur médical de l’UCI): “Les cétones n’améliorent pas les performances”

Lors des championnats du monde en septembre à Louvain, l’UCI avait commandé plusieurs études scientifiques sur les effets des cétones. L’organisation avait alors a recommandé aux coureurs de s’abstenir de les utiliser durant l’étude 

Les équipes ayant rejoint le MPCC présidé par le Français Roger Legeay avaient accepté les recommandations. Mais toutes les équipes WorldTour n’adhérent pas au MPCC et la Deceuninck Quick Step ou la Jumbo reconnaissent toujours leurs utilisations. 

Des coureurs Français comme Romain Bardet, Arnaud Démare ou Guillaume Martin avaient alors demandé leur interdiction avant même les résultats des études scientifiques. 

Les résultats de ces multiples études ont été publiées. Et dans une interview à L’Équipe, le directeur médical de l’UCI, Xavier Bigard, a déclaré qu’il n’y avait aucune preuve scientifique que les cétones améliorent les performances. 

Xavier Bigard à “L’Equipe”: “À ce jour, il n’y a aucune preuve scientifique que les corps cétoniques améliorent les performances, (…)Cinq études et autant d’articles ont été publiés. La première, datant de 2016, a été mal interprétée. Une amélioration d’environ 15 % avait été évoquée, mais qui avait été réalisée dans des conditions de surentraînement, qui ne correspondent pas du tout aux réalité d’une course ou même d’un entraînement.

Aucune des quatre études suivantes n’a confirmé ces résultats. En fait, les chercheurs de l’Université de Louvain, qui ont mené la première étude, en ont publié une deuxième en 2020 montrant qu’il n’y avait pas d’amélioration des performances dans des conditions normales. Une autre de ces études a même montré une détérioration dans certaines conditions.”

Les effets secondaires sur la santé? 

“Le danger de ces effets secondaires est limité, mais ils existent tant qu’il y a ce potentiel d’effets secondaires et qu’il n’y a pas d’amélioration des performances, je ne vois pas pourquoi nous recommanderions son utilisation. Par conséquent, nous avons émis un avis de non recommandation.”

Pour qu’une substance soit ajoutée à la liste des substances interdites de l’AMA (Agence Mondiale Anti Dopage), elle doit satisfaire à deux des trois critères: Si la substance à le potentiel d’améliorer ou d’améliorer les performances sportives  et  qu’elle  représente un risque réel ou potentiel pour la santé du sportif »ou que “cela viole l’esprit du sport”.

Compliqué d’interdire les cétones

“Honnêtement, étant donné l’état actuel de nos connaissances, cela semble compliqué. Mais parce que nous sommes à l’écoute des retours, nous avons commandé une étude scientifique, et je finalise actuellement les termes de référence avant de lancer l’appel à propositions avant la fin de l’année.

Nous avons tout lieu de croire que les cétones n’améliorent pas les performances, mais il y a un ou deux points à régler : le dosage, c’est-à-dire la quantité ingérée et la répétition des prises, et le type de cétone. Il y a peut-être une catégorie qui n’a pas été suffisamment étudiée et nous allons l’examiner.”

Pourquoi les utiliser alors? 

“”Cela reste un mystère. Nous pouvons nous poser la question de savoir s’il s’agit de l’effet placebo.”