Cyclisme international

Patrick Lefevere sur la saison 2021: “65 victoires. Je suis très fier et si on compte tout, on a terminé 151 fois sur le podium”

Patrick Lefevere (boss de la Deceuninck Quick-Step) a fait le point de la saison 2021 via le site du team Belge. Le WolfPack reste l’équipe la plus victorieuse cette saison avec 65 victoires, loin devant la Jumbo Visma avec 43 et celle d’Ineo Grenadiers avec 35.

“Je suis bien sûr très fier. Si on compte tout ensemble, on a terminé 151 fois sur le podium sur une moyenne de 260 jours de course, et puis on ne compte même pas le titre mondial de Julian

Dix-huit de nos coureurs ont gagné une course, ce qui est beaucoup. Ça a toujours été ma tactique, ça marche et c’est l’une des raisons pour lesquelles les coureurs veulent rejoindre l’équipe. C’est la clé de notre succès. Le Wolfpack vit vraiment au sein de l’équipe, à la fois avec les coureurs et le personnel.”

L’année des retours avec Mark Cavendish, Fabio Jakobsen et Remco Evenepoel

C’était aussi l’année des retours. Et ils se sont avérés très réussis. Pour Mark Cavendish, toutes les pièces sont tombées dans un seul puzzle. Normalement, il n’allait pas faire le Tour de Belgique, ni le Tour de France. Mais avec la blessure de Sam Bennett, il est entré en ligne de compte. La façon dont il gagne et continue de gagner a suscité beaucoup d’émotions au sein de l’équipe, mais aussi d’autres personnes. Quand vous entendez, pendant et après le Tour, que plusieurs personnes ont pleuré devant leur télévision, ça montre ce que Mark et l’équipe ont réalisé. On a touché de nombreux cœur

Il y avait aussi les histoires incroyables de Fabio Jakobsen et Remco Evenepoel, qui sont revenus après des blessures. Tout le monde connaît l’histoire miraculeuse de Fabio. Nous avons toujours continué à croire qu’il reviendrait car il est si fort. L’équipe l’a toujours soutenu”

Remco a également connu un revers puisqu’il a dû arrêter l’entraînement en début d’année, ce qui était très difficile. Puis le Giro est arrivé. Là, nous avons fait l’erreur d’aller avec toute cette histoire qui se créait à son sujet. Ce fut une expérience unique et nous en avons beaucoup appris. Je pense que Remco est presque revenu à son ancien niveau. Avec un bon hiver, je pense qu’il peut faire un autre pas en avant. Sans oublier qu’il n’aura que 22 ans en janvier”.

Ilan Van Wilder, la carte pour les Grands Tours dans l’avenir

Nous avons plusieurs gars qui peuvent trouver leur chemin dans les grands tours. Je pense à Mattia Cattaneo, Fausto Masnada, Remco Evenepoel, Julian Alaphilippe, et bien sûr Ilan Van Wilder, que nous accueillons au sein de l’équipe et qui normalement sera un gars pour les Grands Tours à l’avenir. Bien sûr, un Grand Tour est imprévisible. Beaucoup de choses peuvent arriver et il faut aussi un peu de chance. Nous sommes une famille qui travaille ensemble pour être les meilleurs, chaque coureur et membre du staff est important et je suis sûr que nous ferons de nouveau le plein d’essence la saison prochaine”