Cyclisme international

Bradley Wiggins: “C’était du chacun pour soi … Chapeau à tous”

Bradley Wiggins, 5 médailles d’or sur les Jeux Olympiques au compteur (2 en poursuite individuelle, 2 par équipes et 1 sur le contre la montre), a tiré son chapeau à Richard Carapaz . L’équatorien  a attaqué à 25 kilomètres de l’arrivée aux côtés de Brandon McNulty avant de sortir seul  à 6 kilomètres de l’arrivée et de sceller la plus grosse victoire sur une course d’un jour de toute sa carrière. Wout Van Aert (Belgique) et Tadej Pogačar (Slovénie) complètent le podium.

Bradley Wiggins (su Eurosport UK) : “Je pense qu’il s’agit de l’une de ses plus grandes victoires, dans son maillot national de l’Équateur. Gagner comme ça… Je regardais les 25 derniers kilomètres d’un œil attentif, Carapaz était si fort dans ce final. Le seul autre gars qui était aussi fort que lui, c’ était Wout van Aert mais tous les autres surveillaient le champion Belge!

Quand c”est revenu à 16 secondes à un moment donné, Carapaz a ensuite attaqué Brandon McNulty . Il a  réussi à prendre près d’une minute ! Le gars a été phénoménal aujourd’hui

C’était comme une course de juniors dans les 25 ou 30 derniers km,  du chacun pour soi. Très peu de nations étaient représentées avec deux coureurs. C’était homme contre homme, chacun pour soi. Le peloton a été complètement décimé. Cela vous montre à quel point c’était dur.

Tadej Pogačar est celui qui a commencé les attaques dans cette montée, ne l’oublions pas. Van Aert a été lâché à ce moment là  mais il est revenu avant le sommet. Il se passait toujours quelque chose, toujours une action.  Chapeau à tous, ce fut une course fantastique “