Cyclisme international

Le Gallois Geraint Thomas: “Ca sera une guerre d’usure”

La sélection nationale Britannique, sur le papier, est composée de coureurs capables pour chacun d’eux de remporter le titre Olympique. Au départ samedi prochain, Geraint Thomas, Tao Geoghegan Hart et les frères Simon et Adam Yates auront à coeur d’emmener cette sélection au plus haut. 

Geraint Thomas:  “C’est une équipe solide sur le papier, nous connaissons tous la meilleure façon de  faire, mais tout dépend de la journée et de ce que ressentent les gens avec la chaleur et l’humidité. Tao et moi sortons du Tour, Simon  a chuté et pour Adam c’était assez calme ces derniers mois (…)  L’essentiel est qu’il n’y ait pas de problèmes d’ego et que nous communiquions simplement, nous avons notre plan et allons essayer de bien l’exécuter.”

Sa forme après le Tour et sa chute?

“L’épaule va bien, ce sont plutôt les jambes. Quelqu’un m’a percuté  la dernière semaine et j’ai de nouveau atterri sur mon côté droit, ce qui n’a pas aidé tout le processus de récupération mais j’avais une excellente équipe autour de moi. J’ai pu rouler aussi facilement que possible sur les  trois derniers jours du Tour. L’entraînement et la course sont complètement différents, mais nous verrons comment nous procéderons. Je suis prêt et je me sens bien.”

La reconnaissance du parcours Olympique? 

“Nous avons reconnu les deux dernières montées et elles sont difficiles. La chaleur et l’humidité s’ajouteront à cela.  230 km et cette dernière montée est vraiment raide et difficile.  Ce sera une guerre d’usure  plutôt que de grosses attaques. Ce n’est pas une loterie mais il faut un peu de chance.”