Cyclisme français Cyclisme international Cyclo cross Divers

Mathieu van der Poel : “J’ai hâte de reprendre le VTT après le Tour des Flandres”

Le champion des Pays Bas sera au départ du Tour des Flandres ce dimanche. Le tenant du titre compte bien conserver son trône mais il sait que la bataille sera difficile. Sur A Travers la Flandre, il a subi un coup de chaleur comme de nombreux autres coureurs mais “ce n’était qu’un jour sans” rassure t-il. 

Après le Tour des Flandres, il fera l’impasse sur l’Amstel Gold Race pour se consacrer exclusivement au VTT et à Tokyo durant quelques semaines

Il s’est confié à Wilerflits.ne

Je crois qu’après les courses italiennes j’étais un peu fatigué, mais là, ça va. Je me sens mieux, tout est maintenant ok. C’était la première chaleur (sur A Travers la Flandre) et d’autres coureurs ont vécu ça aussi ce jour là.

Trop d’efforts depuis le début de saison comme cette étape remportée en solitaire sur Tirreno Adriatico ou sur la Strade Bianche? 

“Peut être, mais j’ai gagné. Un joli prix de consolation. En tout cas, je ne regrette pas d’avoir fait ça et j’ai aussi du mal à juger si ça m’a coûté de la force. Sur les dernières courses belges, je n’avais pas encore récupéré les jambes d’avant le bloc italien. J’espère pouvoir jouer un rôle important dans le final dimanche. Si ce n’est pas le cas, nous devons commencer à réfléchir à la manière dont nous devrions aborder cela à l’avenir. Mais encore une fois: je n’ai aucun regret. Je suis très content de ma victoire sur Strade Bianche, une victoire que je voulais vraiment gagner.

Le huis clos sur le Tour des Flandres

“Je pense que les spectateurs pourraient amener plus de coureurs à choisir l’attaque. Lorsque vous traversez ce mur de sons, cela vous donne vraiment un coup de pouce. Pour moi, cela fait une grande différence (…)  C’est pourquoi ce serait plus agréable pour moi personnellement si il y avait du public”

Les favoris ?

“Je pense que beaucoup de coureurs peuvent gagner. Les dernières courses ont montré qui étaient les plus forts. Avant, on désignait les favoris à l’avance, mais après chaque course, cela s’est avéré différent. J’ai donc du mal à faire des prédictions sur les résultats. Aussi pour dimanche, Je pense qu’il y a beaucoup  plus de favoris que ce que disent les journaux”.

Wout van Aert?

Oui, c’est vrai. On a tous les trois commencé très fort. Et après les courses italiennes, je dirais que Julian et moi, nous sommes un peu moins forts. Wout a l’air encore  frais. Il a gagné à Gand-Wevelgem. Sur l’E3, il a lâché mais dimanche c’est une autre course. Le plus fort du jour va gagner. Il ne faut pas faire attention à ce qu’il s’est passé avant”

Julian Alaphilippe? 

“C’est certainement l’un des grands favpris. Julian est quelqu’un à qui je fais toujours attention pendant la course. Je ne sais pas pour lui si il me surveille. J’ai bien aimé sa façon de faire sur  Tirreno-Adriatico. C’est peut-être un peu moins impressionnant qu’en 2020, mais il fonctionne toujours à un très haut régime. Bien sûr, il porte le maillot arc-en-ciel. C’est certainement l’un des plus gros concurrents pour dimanche.

Peter Sagan? 

“Ce la dépend de son état de forme. Il a fait de très bons résultats sur ces dernières semaines, mais pas sur des courses comparables au Tour des Flandres. Il était certainement là à Milan-San Remo, mais dimanche est une course complètement différente. Mais quand il est à son plus haut niveau, il faut toujours garder un œil sur lui.”

LE VTT

“Après les championnat du monde de cyclo-cross, tout s’est succédé rapidement. Malgré le fait que je n’ai roulé que quinze jours de course, cela me semble déjà une saison bien longue et particulièrement intense.

C’était bien, mais j’ai déjà hâte de reprendre le VTT après le Tour des Flandres. Je prends deux semaines de congé après dimanche pour bien me préparer pour les Coupes du monde de VTT à Albstadt et Nove Mesto. Elles  sont très importantes pour moi. Je dois y accumuler des points dont j’ai vraiment besoin pour les Jeux olympiques. Je veux finir le mieux possible sur ces courses pour avoir une meilleure position de départ à Tokyo.

Après le VTT,  je partirai en stage d’entraînement et ensuite je participerai au Tour de Suisse, au championnat des Pays Bas sur route et au Tour de France. En raison de la couronne, je n’ai pas vraiment la possibilité de choisir entre le Tour et les Jeux, mais c’ est sûr  que je me concentre sur ces derniers objectif”.