Cyclisme international Cyclo cross

Tom Pidcock : “Le cross, mon meilleur entrainement pour la route: être explosif, puissant et rapide””

A 20 ans, le jeune Britannique Tom Pidcock (20 ans) va rejoindre le team Ineos Grenadiers en stage, avant  de revenir sur les championnats du monde de cyclo-cross dont ce sera son dernier cross de l’année. 

Ensuite, il entamera directement sur la saison sur route. Sur Le podcast “Lanterne Rouge”, il a donné plus de détails quand à sa saison à venir 

Sa première courses avec le maillot d’Ineos ne se fera pas sur la route mais sur un VTT avec l’Epopée méditerranéenne (11-14 février) en Espagne.  Puis il se rendra sur  la Volta ao Algarve , le tour d’Algarve, du 17 au 21 février avant de rejoindre  le week-end  flamand avec  l’Omloop Het Nieuwsblad et Kuurne-Bruxelles-Kuurne.

Tom Pidcock; “Je n’ai pas de pause après le championnat du monde de cyclo-cross. Je passe directement sur la route. Après les premières courses, je serai aussi sur la Strade Bianche (..) Ensuite, j’espère insérer un bloc VTT  en juin, suivi avec un peu de chance des Jeux Olympiques. Et puis je veux courir sur la Vuelta et le championnat du monde sur route.”

Un Grand Tour ?

“Je voudrais faire un grand tour. Je n’irais pas là-bas en tant que leader bien sûr, mais je peux rouler pour moi-même et rouler pour l’équipe. Je serai content. Il n’y a pas de pression et ensuite c’est facile à réaliser. Et j’aime parfois travailler pour les autres. ”

Vainqueur de Paris Roubaix juniors et espoirs, il ne participera pas au Paris Roubaix pro cette année.

“Je ne le fais pas cette année, mais l’année prochaine, je le veux vraiment . Bien sûr, si je gagne, je serai le premier gars à gagner en moins de 60 kg, donc c’est quelque chose que je veux cibler. Que je gagne… Je n’ai tout simplement pas la puissance brute des grands, ce ne sont que des faits,  mais je veux essayer. C’est l’une de mes courses préférées, surtout quand tous les fans seront autorisés à revenir. ”

Le cyclo-cross est le meilleur entrainement pour la route qui,  si on ajoute un travail d’endurance, fais de vous un coureur complet

“Même si je le fait juste pour m’entraîner pour la route, c’est de loin le meilleur entraînement que je puisse faire pour ça. Etre explosif, puissant et rapide pour la route et ensuite il suffit d’ajouter de l’endurance et tu deviens alors vraiment un coureur de route complet”