Cyclisme français Cyclisme international

Marc Madiot : “Que Mendes reste au Portugal avec ses footeux, mais il ne vient pas chez nous”

Dernièrement, le super agent Portugais du football (agent de Cristiano Ronaldo entre autre) a fait son apparition dans le monde du cyclisme (via sa société Polaris Sport) en étant l’agent de plusieurs coureurs dont Joao Almeida entre autre

Mais l’agence Polaris Sport de Jorge Mendes s’est aussi associée à l’agence Corso Sports dirigée par son compatriote João Correia. Les coureurs portugais João Almeida (Deceuninck-QuickStep) et Rubén Guerreiro (EF Education-Nippo) sont chez  Polaris, tandis que les coureur de Corso Sports sont Tao Geoghegan Hart (Ineos Grenadiers) et Mads Pedersen (Trek-Segafredo) par exemple.

Mais l’arrivée de ce super agent ne fait pas plaisir à Marc Madiot (manager du team Groupama FDJ et ex président de la LNC) qui l’a fait savoir lors de l’émission des Grandes Gueules du Sport sur RMC

Marc Madiot (Manager du team Groupama FDJ) “Le système des agents dans le foot, c’est quoi ? C’est avoir un portefeuille de joueurs et les faire bouger le plus souvent possible pour passer au tiroir caisse le plus souvent possible. On construit une spéculation dans une bulle financière. Il en est où le foot aujourd’hui avec la bulle financière, avec tout ce qui se passe en ce moment, la Covid ? Il se passe quoi, là ? Ils sont au bord du gouffre ! Et là, on veut laisser entrer des gens comme Mendes dans le vélo ? Je n’en veux pas de Mendes dans le vélo. Il reste au Portugal avec ses footeux, mais il ne vient pas chez nous.”

Mais lorsque que les journaliste lui demande si il refuserait, via l’agent Jorge Mendes, un coureur comme Joao Almeida ou d’autres comme Tao Geoghegan Hart, voici ce qu’il répond. 

Marc Madiot : “Si Mendes est l’agent d’Almeida, alors Almeida ne viendra jamais dans mon équipe (…. ) Et les autres…Eh bien, ils ne viendront pas ici non plus.”

Dans le cyclisme, le marché des transferts fonctionne différemment de celui du football. Dans le football par exemple, la clause “Bosman ” permet aux joueurs de résilier leurs contrats et de changer d’équipes sans frais.Du coup, les contrats à long terme sont généralement négociés afin que le club puisse exiger des frais si le joueur cherche à partir.

Dans le cyclisme, les coureurs ont des contrats sur le court terme et ne sont pas considérés comme «sur le marché» jusqu’à ce qu’ils approchent de la fin de ce contrat, L’arrivée des agents du foot fait peur à Madiot sur ces contrats du cyclisme

Mar Madiot “Bien sûr, nous avons déjà des agents dans le cyclisme, mais il y a un élément extrêmement important dans le cyclisme, c’est qu’un contrat a une durée fixe, et vous respectez la durée du contrat”

Marc Madiot se demande aussi pourquoi le célèbre agent arrive dans le cyclisme sachant que les salaires des coureurs ne sont pas ceux du foot

“Il ne va pas gagner dans le vélo ce qu’il gagne dans le foot, a noté Marc Madiot. Il y a peut-être d’autres idées en arrière-plan, et qui ne sont pas bonnes. Je pense qu’ils veulent à un moment donné s’approprier le système général du cyclisme. Et là, c’est encore plus dangereux.”

La société Polaris de Jorge Mendes (en plus de gérer les contrats des athlètes) porte surtout sur le droit à l’image des joueurs. Hors, ce droit à l’image n’existe pas dans le cyclisme …. Pour l’instant….  Mais depuis peu, la société VELON (groupement de plusieurs équipes WorldTour) tente de changer la donne. D’autres comme Polaris sont aussi peut être intéressées…

https://twitter.com/GGsportRMC/status/1347847389101617152