Cyclisme international

Peter Sagan : “Je serai là jusqu’à ce que les gens me cassent trop les couilles au sujet de mon avenir”

Peter Sagan (Bora Hansgrohe), 31 ans en janvier  prochain, débutera sa 12ème année chez les pros et sa 5ème pour le team Bora Hansgrohe.

Sagan est une personnalité, il a rafraichi notre cyclisme vieillissant et devenu si mathématique, calculé et paramètré.  Il ne répond pas aux normes calibrées par des responsables de communication des équipes WorldTour. Non, il ne parle pas dans un langage propre et si lisse, accompagné par un sourire ultrabright. Non, lui,  il parle avec ses tripe et son coeur, qu’importe les dégâts occasionnés car il est issu de ce cyclisme sauvage, populaire, celui que l’on pratiquait jadis dans les rues de son quartier ou sur les chemins de son village, celui que l’on aime… 

Il est un “monstre sacré ” de notre art. il est ce triple champion du monde, ce vainqueur du Tour des Flandres ou de Paris Roubaix, ce rageur aux 12 étapes du Tour de France, porteur orgueilleux de 7 maillots verts sur la Grande Boucle. 

Mais 2020 n’a pas été l’année des grands succès. Certes il a remporté une étape sur le Giro et avec la manière, son panache et sa rage, à la “Sagan” comme on le dit désormais. Alors que certains s’en contenterait, lui pense déjà à la revanche en 2021, sa dernière année de contrat avec Bora Hansgrohe. Et qu’importe ce que les gens, ceux qui analysent si bien de leurs fauteuils, disent sur lui, il sera là tant qu’il en aura l’envie et la hargne. 

Peter Sagan à la Gazetta Dello Sporte; “La saison était ce qu’elle était, elle s’est déroulée au fur et à mesure. Je suis content au final.

J’ai fait beaucoup de classements parmi les cinq premiers, et j’ai été deuxième tant de fois, de quelques cheveux parfois. J’avais juste besoin d’un peu de chance pour peut-être gagner, donc je ne peux pas me plaindre. Je cours principalement pour moi-même, et si Je suis content de ma performance, alors tout va bien. ”

Sagan est un gagnant, derrière les caméras il déteste la défaite tel un grand champion. Il est ce pro qui fait attention à tous les détails, ne se présente jamais au départ d’une course avec une petite forme. Il aime la compétition et il a encore la rage. Il aime le succès, les fans et joue avec ce monde médiatique qui s’affaire autour de lui. Il aime être le premier et il veut retrouver son trône.  L’avenir, c’est la course. Ensuite, il verra…

Je suis heureux d’être dans le cyclisme pour le moment

Peter Sagan; «Je serai là jusqu’à ce que les gens me cassent trop les couilles à propos de mes projets pour l’avenir… Toute ma vie est construite autour du cyclisme, donc je n’ai pas l’intention de quitter ce sport pour le moment. Je suis heureux d’être dans le cyclisme. Je n’ai pas encore vraiment pensé à des questions comme celle-là parce que j’ai commencé à penser à un avenir différent. Ca peut être très dangereux. Car il peut grandir et grandir, il vaut donc mieux ne pas penser à l’avenir mais plutôt voir ce qui se passe. ”