Cyclisme français Cyclisme international

Thomas De Gendt : “Je n’ai pas encore les couilles de dire que je ne serai pas au départ demain mais…”

Le baroudeur Belge Thomas De Gendt (Lotto Soudal) ne se sent plus en sécurité sur le Giro d’Italia en raison du COvid-19. Plusieurs coureurs positifs, des personnels de la Caravane, de la police ont plongé les coureurs du team dans le doute. Ils se demandent même si il faut continuer comme il l’a déclaré à Sporza. 

Thomas De Gendt;Les choses prennent une mauvaise tournure dans ce Giro. Nous avons discuté dans l’équipe pendant 20 minutes pour savoir si nous devions être au départ car nous commençons à ne plus nous sentir en sécurité

Il y a déjà eu plus de dix cas et hier, j’ai entendu plusieurs coureurs tousser dans le peloton. Certes, il fait froid mais à la longue, c’est impossible de se concentrer. Si vous attendez un signal de votre équipe, de l’organisation ou du gouvernement italien, ce sera peut-être trop tard. Je n’ai pas encore les couilles de dire que je ne serai pas au départ demain, mais ça pourrait vite être le cas

Je ne m’inquiète pas seulement pour moi, mais aussi pour ma famille, et je ne veux pas courir le risque d’infecter quelqu’un”