Cyclisme français Cyclisme international Divers

Julian Lino et Conn McDunphy créent “Pedal Graft Coaching” pour tous, à tous les niveaux

Comment être coureur de Division national et pourvoir conjuguer travail et sport de haut niveau?  Deux jeunes se sont alors posés la question. Julian Lino, 25 ans, et son coéquipier et ami le champion d’Irlande du contre la montre Conn McDunphy, 23 ans, ont créé la société de “coaching”  PEDAL GRAFT COACHING. Quoi de plus logique pour des champions qui connaissent chaque note de musique de cette partition que l’on nomme “cyclisme” et qui de mieux placé que des passionnés, comme ils le sont, puissent enseigner ce pourquoi ils aiment tant cet art

Car les sociétaires du CC Nogent Sur Oise connaissent sur le bout des doigts la pratique de ce sport. Julian Lino, spécialiste du contre la montre avec des victoires comme sur le Chrono des Achards ou sur celui du Rouillacais cette saison, vainqueur de la 2ème étape de l’agglo tour et  du Tour du Pays de Lesneven en 2019 et  Conn McDunphy  le champion d’Irlande (devant Nicolas Roche), 2ème de la Route Bretonne 2020, ont décidé de lancer “Pedal Graft  Coaching

Rendre accessible le coaching personnel à tous, pour tous les niveaux

Ce concept venu du Royaume Uni, d’Irlande et des USA est encore peu connu en France mais pourtant il est, là bas,  un outil nécessaire pour tout pratiquant, du simple cyclo sportif au coursier qui vise le monde pro. Tous utilisent des coachs. Ils sont ces petits plus qui permettent de se faire plaisir plus encore sur cette infernale machine.

Et pourquoi est ce que le coaching personnel ne serait réserver qu’à une certaine élite? Pourquoi ne pas l’enseigner à tous ceux qui veulent connaître leurs corps et leurs propres limites afin de les améliorer. C’est à partir de cette idée, bardés des diplômes requis à cet exercice et munis de leurs solides expériences comme coursiers et champions,  que les deux amis ont décidés de se  lancer dans l’aventure.

Julian Lino

C’est une boite à outils pour tous, du cyclo au coursier

Julian Lino: “Oui, Conn et moi avons créé “Pedal Graft“.  C’est un concept qui vient du Royaume Uni. Le but est d’apporter un coaching personnalisé à chaque personne qui veut améliorer ses performances sur le vélo. Cela va du cyclo sportif qui veut aller se faire une cyclo du Tour des Flandres ou une étape du Tour, lui permettre de découvrir son corps, son potentiel afin d’améliorer ses performances personnelles au coureur élite et confirmé.

On coach à tous les niveaux et donc aussi des “élites”, des gars qui veulent aller chercher des podiums, en les accompagnant dans leurs quête du Graal. Mais Pedal Graft n’est donc pas exclusivement réservé à des coursiers. C’est une boite à outils pour tous, du cyclo au coursier.”

Justement, en France, quand on parle de coaching on pense surtout qu’il est destiné aux pratiquants de haut niveau?

J.Lino: “Oui, c’est notre mentalité ici. Mais aux USA, au Royaume Uni ou en Irlande, c’est très courant de voir un cyclo coaché par des agences telles de Pedal Graft. Ce n’est pas en lisant un magazine qui vous parle de nutrition, d’entrainement que vous allez progresser de façon conséquente. Pourquoi? Car chaque être humain est différent et chaque corps est unique.

Le concept est d’apporter un soutien sur le plan nutritionnel, physique et technique à chacun d’entre nous. Les étrangers sont très branchés nutrition par exemple. Je suis donc parti là bas pour comprendre et passer des diplômes afin d’enseigner en France par la suite. Tout comme Conn, j’ai obtenu des certifications via des universités étrangères sur la science de l’exercice en cyclisme et également via training peaks university (for coaching)

Donc, en plus de notre savoir théorique, nous apportons aussi notre savoir acquis sur le terrain car nous sommes toujours coursiers de haut niveau. Nous sommes les premiers à appliquer nos propres principes.”

Conn McDunphy (Credit ©INPHO/Bryan Keane)

 

Mais, un suivi personnel implique aussi un suivi quotidien pour chacun?

J.Lino: “Oui bien sûr. Nous sommes là tous les jours pour chacun d’entre eux. En France, nous avons déjà quelques sportifs et chacun d’eux est en contact permanent avec nous. De plus, nous travaillons avec la plateforme Training Peaks. Nous sommes toujours en lien constant avec eux pour apporter nos conseils, quelque soit le niveau. Chaque pratiquant est différent et chacun d’entre eux nous ont accordé leurs confiances. Nous voulons montrer que le coaching n’est pas réservé qu’à une certaine élite”

Votre âge, relativement jeune, n’est il pas un handicap?

J.Lino; “Non. Pourquoi le serait il ? A l’étranger, ce sont des jeunes qui coachent. Pourquoi ils font confiance à des jeunes? Car ils sont toujours coursiers, ils sont toujours dans le monde du vélo et connaissent exactement les dernières méthodes. Notre âge est une force bien au contraire. Nous voulons être là et redistribuer ce que l’on a appris, ce qui nous a fait aimer cet art. Et ceci commence par la connaissance de son corps, le plus important. Le vélo n’est qu’un outil matériel qui vous permettra d’atteindre vos objectifs”

LIEN pour le coaching personnel  de PEDAL GRAFT COACHING : ICI 

PHOTO en tête par Cassandra Donne Photographies (le CC Nogent sur Oise: Conn McDunphy à droite et Julian Lino à ses côtés)