Cyclisme français Cyclisme international

Jean-François Bernard (au Parisien) : “‘Il faut arrêter de rêver à un vainqueur français (…) Le cyclisme amateur va très mal”

Jean François Bernard, 8 étapes de Grand Tour (3 sur le Tour, 4 sur le Giro, 1 sur la Vuelta), vainqueur de Paris Nice 1992, 3ème du Tour de France 1987 et un beau palmarès, est consultant sur Radio France. Il a suivi le tour de France et il a donné son point de vue, au journal le Parisien,  sur le cyclisme Français et si un jour, on pourrait voir un vainqueur tricolore. Sa réponse est cash, sans fard et triste par son bilan. 

Jean François Bernard (au journal le Parisien) : “On n’a pas le coureur pour gagner le Tour. Il faudrait un mélange de Pinot, Bardet et Alaphilippe. Guillaume Martin peut il faire mieux? Je crois qu’il est à sa place. Mais de toute façon, je pense qu’il faut arrêter de rêver à un vainqueur français.”

Quand le journaliste lui demande les raison, “Jeff ” Bernard répond 

“Quelle formation ? La Fédération française végète. Il ne se passe plus rien. Il n’y a plus d’argent nulle part, ni dans les comités, ni dans les clubs amateurs. J’organise le Tour Nivernais-Morvan tous les mois de juin. C’est un an de travail pour boucler un budget de 120 000 à 130 000 euros et c’est la galère. Je vais arrêter et qui va reprendre ? Des courses meurent tous les ans. Le vélo, c’est cher. Il faut des parents ou des bénévoles pour emmener les gamins à 100 km de chez eux souvent. Le cyclisme amateur va très mal et on peut s’attendre à de longues années sans voir émerger de champions.”

En photo : Joël Pelier et Jean François Bernard