Cyclisme français Cyclisme international

Le championnat de France pro avec le Team Israël Start Up Nation

Ils étaient venus à Grand-Champ avec de l’envie et de l’ambition. Malheureusement, les coureurs d’Isräel Start-Up Nation n’ont pas vécu le championnat de France rêvé.

Au départ pour la formation Israël Start-Up Nation, ils ne sont que deux : Rudi Barbier et Alexis Renard puisque Hugo Hofstetter, initialement prévu sur ce championnat de France, ne prendra finalement pas le départ.

Outsider de ce championnat de France à Grand Champ, Hugo Hofstetter sortait d’un bon criterium du Dauphiné montagneux la semaine passée. Mais son équipe a fait le choix de le préserver pour le Tour de France dont le départ sera donné à Nice dans une semaine.

La voiture d’équipe (numéro 14) est aux couleurs des côtes d’Armor Marie-Morin, équipe réserve de la formation professionnelle. Le départ de ce championnat de France professionnels est excessivement rapide. Alors que des coureurs sont gênés par quelques ennuis mécaniques, le premier tour de circuit est bouclé à 45 km/heure de moyenne. Dans le deuxième tour, 9 hommes s’extirpent du peloton mais aucun coureur d’Israël Start-Up Nation n’est présent à l’avant.

Rester au chaud et tenter de suivre des coups

Après un départ à toute vitesse, dans la voiture d’équipe, le rythme se calme et il est l’heure de prendre sa pause sandwich pour Mickaël Leveau, le directeur sportif et Guillaume, mécanicien de l’équipe.
Avec seulement deux coureurs, la consigne du jour pour Alexis Renard et Rudy Barbier était la suivante. Attendre et ne pas prendre la première échappée. En cas d’arrivée en petit comité ou en sprint massif, la pointe de vitesse Rudy Barbier pourrait faire mouche.

À l’avant du peloton, l’équipe Groupama-FDJ fait le tempo en gérant l’écart. Les coureurs d’Israël sont bien à l’abri dans le peloton et rien n’est à signaler.
Une petite pause et il faut rapidement gagner sa place dans la file des voitures. Le retard est de 3 minutes après 4 tours.

Le public est en nombre à Grand-Champ dans le bourg et présent tout le long de circuit sans interruption. Une foule compacte et masquée.

Dans le sixième tour de course, Alexis Renard, champion de France amateurs 2019, descend à la voiture. Histoire de discuter avec son DS et de prendre quelques consignes avant d’entamer la deuxième partie de course.
« Ça va bientôt tenter de sortir, sois vigilant car les non-sprinteurs vont lancer les offensives » dit Mickael Leveau à son coureur.

En tête, deux hommes mènent la danse, Latour et Ferron alors que la Groupama- FDJ mène la chasse en réduisant l’écart sous la minute. Et un groupe, un temps intercalé est ensuite repris.

Des efforts payés au prix cher

A 90 km de l’arrivée alors que la course commence à s’intensifier, Alexis Renard est victime d’un problème mécanique. Son dérailleur ayant rendu l’âme, il est contraint de s’arrêter sur le bas-côté au moment ou la course rentre dans la phase finale. L’intervention rapide de Guillaume, le mécanicien de l’équipe permet de faire repartir au plus vite Alexis Renard. S’en suit une folle remontée à toute allure dans les voitures.

Rudi Barbier, sprinteur attitré est distancé à un moment donné. Lors de sa remontée Alexis Renard revient sur son coéquipier. Le DS, Mickaël Leveau leur glisse deux mots en les encourageant. Au prix d’un effort éprouvant et d’une poursuite longue de 30 minutes, Rudi Barbier parvient à réintégrer le peloton grâce à son expérience et sa gestion. Alexis Renard, un temps tout proche de l’arrière du peloton s’accroche toujours dans les voitures.

Après 1 tour de poursuite, il recolle mais lâche aussitôt dans la bosse du circuit. Difficile à accepter pour le costarmoricain qui doit se résigner, à bout de souffle.

Rudi Barbier est alors le seul coureur de l’équipe Israël Start-Up Nation encore dans le peloton. Il vient se ravitailler à la voiture avant le final qui s’annonce indécis. Une course d’élimination se fait par l’arrière et  le tempo est très soutenu. Les remontées de la file des voitures sont ébouriffantes et il vaut mieux avoir les fesses bien visées au siège dans les virages.

Malheureusement, à la suite d’une nouvelle accélération du peloton qui roule en file indienne depuis de nombreux kilomètres, le sprinteur Rudi Barbier décroche définitivement.

Alexis Renard et Rudi Barbier ont payé leurs efforts pour réintégrer le peloton. Les deux coureurs abandonneront quelques kilomètres plus loin. Frustrant pour ces deux champions qui espéraient être dans la bataille pour décrocher un accessit sur ce championnat de France.

Article et photos par Arthur Frand / Be Celt