Cyclisme français Divers

France Dames: le panache d’Audrey Cordon-Ragot

Pas le temps de souffler à Grand-Champ (Morbihan) puisque dans la foulée des amateurs à 13 h 45, les meilleures féminines tricolores s’élancèrent avec la ferme intention de décrocher ce superbe maillot tricolore.

6 tours  pour une distance de 109 kilomètres au programme sur un circuit usant et éprouvant.

Bien sûr, il y’avait les favorites telles Audrey Cordon-Ragot (Trek-Segafredo Womens), Aude Biannic ( Movistar Womens Team ) et évidemment Juliette Labous titrée hier sur le contre-la-montre de fort belle manière, 3 favories esseulées face aux armadas de la FDJ Nouvelle-Aquitaine- Futuroscope, la Charente Maritime Women Cycling et la formation du Team Arkéa.
.
Severine Eraud est non partante après son abandon hier suite à sa récente chute.
.
Rapidement, des dégâts se font sentir à l’arrière du peloton après un écrémage massif. Évita Muzic tente sa chance mais elle est reprise ( FDJ NAF ) et c’est finalement sa coéquipière Clara Copponi qui parvient à s’extraire avec Typhaine Laurence du Team Arkea. A 55 km de l’arrivée, le duo compte 40 secondes d’avance.
Puis l’écart grandit. Audrey Cordon-Ragot et Aude Biannic attaque tour à tour pour tenter la jonction sans succès. Le duo de tête s’entend bien.
.
Les choses se précisent lorsque Juliette Labous, championne de France du chrono place une grosse accélération suivie de Jade Wiel, la tenante du titre, à 30 km.
Nous retrouvons dès lors un groupe en tête, celui qui ira au bout pour se disputer le maillot: Clara Copponi, Victorie Guilman et Eugénie Duval pour la FDJ NAF, Cedrine Kerbaol ( Breizh Ladies ), Manon Souyris ( Charente-Maritime), trois sociétaire du Team Arkea, Typhaine Laurance, Gladys Verhulst et Pauline Allain et surtout Audrey Cordon-Ragot ( Trek-Segafredo )
.
Aude Biannic piégée est obligée de faire l’effort derrière la tête à moins de 10 kilomètres du final.
Mais devant, la bretonne Cordon-Ragot fait voler en éclats le groupe de tête. Elle n’est suivie que par Clara Copponi qui court à la perfection et Gladys Verhulst. Le peloton est  alors relégué à une minute alors que Cordon-Ragot, déchaînée, fait l’essentiel du travail.
.
Copponi qui a passé toute la journée à l’avant semble la plus rapide en cas d’arrivée au sprint. Une énième attaque d’Audrey Cordon-Ragot fait de nouveau exploser ses deux dernières rivales, à bout de forces, à 3 km du but. Sous les ovations de son public, elle s’impose en solitaire et au panache  devant Gladys Verhulst et Clara Copponi.
.
.
Elle qui n’avait pas encore remporté de titre sur route, parvient à le faire devant son public. Déçue hier, heureuse aujourd’hui !
Par Arthur Frand (Photo Marie Greneche)
.
Classement 
.
.