Cyclisme français Cyclisme international

Julian Alaphilippe : “Nous devons continuer à nous battre pour Fabio”

Lors de la conférence de presse pour Milan San Remo, Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) est revenu sur l’accident de son ami et coéquipier Fabio Jakobsen. Il a été très choqué par les images et par cette chute. ll demande que cela change. 

Pour Milan San Remo, il verra selon l’instant comme il l’a confié à Cyclingnews

Julian Alaphilippe; “J’ai été vraiment touché quand j’ai vu l’accident parce que l’attente était longue pour avoir des nouvelles. Tout le monde était dans la même situation : attendre, attendre. Vous devez rester calme dans cette situation, mais vous voulez savoir s’il va bien. C’était un moment vraiment émouvant. Maintenant, nous continuons d’attendre de bonnes nouvelles.

Quand c’est un accident grave et que c’est votre ami, cela vous touche. Bien sûr, Fabio se bat beaucoup maintenant et nous devons continuer à nous battre pour lui aussi.”

Que faut il faire pour la sécurité des coureurs? 

«Il y a certaines circonstances dont je ne peux pas parler parce que je n’étais pas là. Il y a beaucoup de choses qui peuvent être changées. Beaucoup de gens doivent être impliqués dans cette discussion parce que c’est une énorme chose. Ce n’est pas la première fois, malheureusement, c’est vraiment mauvais. Je n’en parlerai pas trop, mais ce n’est pas seulement la ligne d’arrivée, c’est aussi le comportement du coureur. Cette mentalité doit changer. Aussi, pour les organisateurs et pour le CPA, il y a beaucoup à faire. »

La Strade Bianche :Je n’ai pas besoin de me chercher une excuse”

«Je n’ai pas besoin de me chercher une excuse, la chaleur était la même pour tout le monde. Au final, j’étais également fier de terminer la course car c’était une journée vraiment difficile.”

Sa forme pour Milan San Remo? 

«Je me sens plutôt bien, ma forme est en crescendo. Je suis là où je pensais être, ma forme suit la logique de ma préparation. Je m’attendais à me sentir bien mais pas à mon meilleur niveau lors de mes premières courses. Sur la Strade Bianche, malgré ma malchance, j’ai senti que j’avais de bonnes sensations et maintenant je suis ici à Milan-San Remo sans stress particulier mais avec la volonté de bien faire. L’équipe est construite autour de Sam Bennett, et personnellement je verrai selon ce que je ressens, et je peux être important pour l’équipe dans le final.

Je ne suis pas dans le même état d’esprit ni dans la même condition physique. L’équipe, comme je l’ai dit, se construit principalement autour du sprint avec Sam (Bennett)”