Cyclisme international

Mathieu van der Poel : “C’est la guerre dès le début”

Mathieu van der Poel (Alpecin Fenix) fera ses débuts aujourd’hui sur la Strade Bianche. Il a reconnu le parcours et l’arrivée, il s’est confié à Sporza

“Je ne me souviens pas d’avoir pas fait de courses depuis si longtemps. Je ne suis pas vraiment nerveux, mais cela rend la chose un peu plus excitante. D’après mes données, je pense que ma forme est bonne, mais c’est un bon test pour savoir si l’opposition est bonne aussi “.

Le profil?

. “C’est plus difficile qu’il n’y paraît , qu’à la télévision. Cela donne une image déformée. Je suis un peu choqué par le nombre d’altimètres. Il y a beaucoup de bosses et de descentes. Et aussi les chemins de gravier sont plus beaux à la télévision. Il y a de mauvais  chemins au final”

La chaleur?

“Normalement, je peux gérer cela, mais vous avez alors une période d’adaptation un peu plus longue. Je pense que cela peut devenir un facteur crucial. Vous roulez dans un sauna et tout d’un coup ça peut être fini”.

Une course atypique

“C’est une vraie course atypique, Il n’y a pas d’échappées dès les premiers km de la course, c’est la guerre dès le début”.

L’arrivée?

“C’est quand même une arrivée difficile. Ça devient très raide au milieu. Contre les vrais poids légers, il sera très difficile de lutter. Mais il sera aussi difficile de se débarrasser de ces hommes à l’avance. Qui va gagner ? On verra”