Cyclisme international Divers

Milan San Remo change son parcours devant le refus des maires de Savone et passe à 299 kilomètres

La société organisatrice de Milan San Remo vient d’annoncer que l’épreuve fera 299 km au lieu de 291 prévus. Une décision été prise en raison de l’opposition et de l’interdiction de passage de 13 mairies de la province de Savone, ces deniers jugent risqué le passage de la course avec l’importance du nombre de touristes durant la pandémie du Covid-19

La côte ligurienne étant très accidentée, il n’y a qu’une seule route principale le long de celle ci et malgré une série de réunionsde la part de l’organisateur de la course, RCS Sport, plusieurs villes estiment qu’il est impossible de fermer les routes pour permettre le passage de Milan-San Remo en toute sécurité. Elles ont donc refusé de délivrer l’autorisation à RCS.

Selon La Gazzetta dello Sport, la course commencera toujours dans le centre de Milan, mais se dirigera ensuite vers l’ouest du Piémont via Alessandria, Asti, Alba, Fossano et la montée de quatre kilomètres du Colle di Nava, avant de redescendre sur la côte pour retrouver le final habituel. 

Les montées de la Cipressa et de Poggio seront couverts par la suite. La classique passera dont de 291 à 299 kilomètres

Giancarlo Canepa : “Un respect maximal pour le cyclisme et pour un monstre sacré comme Milano – Sanremo, mais dans un moment comme celui-ci, avec une situation absurde où les principales axes routiers sont au sommet (espérons-le) du tourisme, avec tous les problèmes habituels que nos commandements PM doivent affronter à la saison estivale, aggravés par le Covid, ne m’a pas semblé un choix éclairé. Il faut espérer que le retour à la normalité soit le bienvenu, mais on ne peut pas continuer à presser le même citron. Nous avons un personnel qui souffre et un millier de problèmes à traiter. Le mois de septembre aurait été nettement meilleur”