Cyclisme français Cyclisme international Divers

Patrick Lefevere : “Si un deuxième confinement arrive, les dommages seront incalculables”

Patrick Lefevere, le boss de a Deceuninck Quick Step, est impatient du retour des compétitions. Mais il reste bien conscient de la situation actuelle précaire du sport.

Mais même si les courses ont repris, les taux d’infection au COVID-19 ont grimpé en flèche dans certaines régions d’Europe et continuent de grimper rapidement aux États-Unis. Même avec les protocoles sanitaires en place, le calendrier dépendra uniquement du bon vouloir des gouvernements nationaux et des organisations de la santé comme l’OMS.

Patrick Lefevere au Het Nieuwsblad; “Je suis abattu parce que les chiffres corona ne sont pas bons. En France, le GP Fourmies a été annulé (…) Les courses canadiennes sont également annulées. Compte tenu de l’agenda surchargé, ce n’est certainement pas un drame, mais cela donne le ton. Les dominos retombent à nouveau.”

Si le président Français ferme les frontières avec l’Espagne, c’est fini

“La réplique (la 2ème vague) sera plus lourde qu’un tremblement de terre lui-même et puis tout se refermera. Pour le moment, nos coureurs et notre personnel  se rendent à Burgos (où le Tour de Burgos commence mardi).  Si le président français Emmanuel Macron décide toujours de fermer à nouveau la frontière avec l’Espagne, c’est fini. ”

Un 2ème confinement et les dommages seront incalculables 

“Alors nous ne devrions même pas parler de cyclisme Si un deuxième confinement arrive, les dommages seront incalculables. Qu’est-ce que cela signifierait pour L’Europe qui a élaboré un plan de relance de 1,8 billion d’euros alors que des centaines de millions sont injectés dans l’économie belge?  Mais je suppose que vous ne pouvez pas continuer à  imprimer des billets de banque”. “