Cyclisme français Cyclisme international

Les coureurs de la Lotto Soudal ne seront pas présents à Plouay

Les entraîneurs nationaux ne peuvent pas faire appel aux coureurs du team Lotto Soudal pendant les championnats d’Europe qui se tiendront à Plouay.

En effet, le team belge ne veut pas sortir ses coureurs de la” bulle” de l’équipe pour les mesures de lutte contre le covid-19. Le manager s’explique sur le Het Nieuwsblad

John Lelangue (manager): “Toutes les nationalités y sont mélangées. Avec tout le respect dû pour le travail de l’organisation et les bonnes intentions et préoccupations, mais vous brisez automatiquement les bulles et nous ne voulons pas cela maintenant.”

Le championnat d’Europe de cette année est prévu du 24 au 28 août à Plouay, en France mais on sait maintenant que Tim Wellens, Philippe Gilbert, Thomas De Gendt et John Degenkolb seront absents. Ils se préparent aussi pour le Tour de France, qui commence déjà le 29 août à Nice.

Le protocole de l’UCI stipule également que les coureurs doivent être contrôlés deux fois avant d’être autorisés à prendre le départ. Six et trois jours à l’avance. Après ces tests, les coureurs doivent rester dans des bulles.

Thomas De Gendt ; “C’est simple. Une fois testé, vous restez dans votre bulle personnelle et vous ne vous approchez plus de votre domicile. On peut s’entraîner, mais il n’est plus possible de faire un barbecue ou d’aller au restaurant.”

L’UCI ne prenant pas l’initiative de standardiser les tests, les médecins des équipes du World Tour recherchent, du coup, dans toute l’Europe des laboratoires qui fonctionnent rapidement et de manière fiable.

Le docteur Philip Jansen de l’équipe Deceuninck-Quick-Step rappellent que les équipes sont entièrement responsables des tests de leurs propres coureurs. En outre, la vitesse d’un résultat varie selon les pays. Enfin, les coûts de ces derniers sont également élevés. Ce sont donc beaucoup d’éléments qui leurs font prendre de telles décisions. 

Philipp Jansen : “Deux tests par coureur  et par course. Un test coûte quarante euros et l’envoi aux laboratoires d’essai cinquante autres euros. Ça va être très cher de cette façon. “