Cyclisme international

Wout van Aert : “Si je dois choisir une victoire, ce sera sur Paris Roubaix”

Wout van Aert est actuellement sur un stage avec sont team Jumbo-Visma en France, à Tignes, France. Mais il a accordé une interview au Het Nieuwsblad. Il s’est confié sur plusieurs points dont son grand rôle à venir, celui de PAPA. 

Le Belge attend avec impatience le redémarrage de la saison cycliste. Et s’il peut choisir une victoire, il préfère la gagner sur Paris-Roubaix.

Sur le tour, il sera l’équipe de 3 leaders mais il sait qu’il aura aussi sa chance pour aller en claquer une comme il l’avait fait l’année dernieur

Wout van Aert; “Je n’ai pas peur de cela (équipier de 3 leaders). J’étais complètement prêt à relever le défi de pouvoir participer au Tour avec une équipe aussi forte dans un rôle d’équipier. Cela a déjà été dit. J’ai découvert l’année dernière que je pouvais aussi en profiter. Mais comme l’année dernière, je peux me remettre à nouveau si les leaders arrivent en toute sécurité à l’arrivée. J’aurai cette liberté. Ensuite, vous ne savez jamais ce qui va se passer (…)

 Les classiques

Wout van Aert ; “Si je dois en choisir une comme victoire, je pense à Paris-Roubaix. Plutôt que le Tour des Flandres. De préférence les deux, bien sûr, mais si je dois choisir… je trouve Roubaix un peu plus spécial.

(…) Vous ne rencontrerez une course comme Roubaix qu’une fois chaque année. Et c’est plat et pourtant vous allez jusqu’au bout en frappant sur ces pavés. De plus, avec mon physique, Roubaix me convient un peu plus que le Tour des Flandres .”

Qui était mon cavalier pavé préféré? Tom Boonen bien sûr !

“Qui était mon coureur préféré sur Paris Roubaix? Bien sûr, j’étais fan de Tom Boonen. Ce gars s’est révélé quand j’ai vraiment commencé à prendre part aux courses tout jeune, j’avais dix ans quand ses années de gloire ont commencé. Je me souviens encore parfaitement de ses duels avec Fabian Cancellara.”

Son futur enfant, l’apellera t-il Mathieu si c’est un garçon?

Wout van Aert :”(rires) Cette chance est assez petite. Pour ne pas dire inexistante. Je n’ai rien contre le nom en soi, mais ça me ferait mal (rires). Et je veux vraiment gâcher votre plaisir cette saison. Je ne vais pas résister à battre Mathieu si je le peux. Quand j’ai su que Sarah était enceinte, j’ai de suite gagné une course sur les rouleaux! »

Je me sens plus néerlandais que Belge.

Wout van Aert : “J’aime la manière néerlandaise de communiquer. Mon père vient d’une famille hollandaise, donc je suis plus hollandais que belge. En Belgique, nous aimons parfois tourner autour du pot et nous sommes souvent conservateurs. Dans cette équipe, nous ne le sommes pas, nous essayons toujours de nouvelles choses pour aller mieux et tout peut aussi être dit. Si j’ai un problème, je peux le dire sans être offensant. C’est une sensation agréable. ”

Les championnats du monde de cyclo-cross sont dans ma tête

Wout van Aert:  “Bien sûr. C’est déjà prévu dans ma tête. C’est un parcours spectaculaire et c’est toujours une grande fête avec beaucoup de pression et beaucoup de supporters. Tu veux juste être là, être présent”