Cyclisme international

Wim Laege (économiste du sport): “Les budgets vont diminuer de 30 à 35 %”

Wim Laege, un économiste belge du sport tire la sonnette d’alarme: “Les derniers chiffres dont nous disposons indiquent que les budgets marketing dans le monde entier vont diminuer de 30 à 35 %” a t-il déclaré au Het Nieuwsblad, et met en garde le monde cycliste : “Il serait étrange que ce soit différent avec les sponsors des équipes cyclistes.”

En 2012, le sport fera donc les frais de la crise économique en raison de la crise du Covid-19 

Wim Laege ; “”Après trente ans de croissance constante, les salaires reviendront au niveau d’il y a dix, quinze ans (…) Même les contrats existants seront renégociés avec certaines équipes.

Les coureurs doivent garder à l’esprit que le scénario le plus probable est une diminution moyenne de 30 % de leurs salaires. Le pouvoir de négociation ne leur appartient plus”.

Il est rejoint par Yannick Prevost, agent (entre autres) d’Oliver Naesen chez ISEA. Ce dernier  conseille à ses coureurs de signer de nouveaux contrats dès que possible. “Je m’attends à une récession. Nous avons déjà conseillé à nos coureurs  de ne pas attendre au cas où il y aurait une bonne offre. Près de 80 % du budget d’une équipe est consacré aux salaires. Donc si ces budgets diminuent, les salaires diminueront aussi”.

Si l’on s’en tient au seul WorldTour, 200 coureurs sont actuellement sans contrat pour la saison prochaine. Parmi eux, il y a des noms très importants qui, en théorie, ne devraient pas avoir de difficultés à trouver une équipe qui paye bien. On retrouve des champions comme Chris Froome, Greg Van Avermaet, Michal Kwiatkowski, Thibaut Pinot ou Rigoberto Urán.

Mais nombreux sont ceux qui, avec un calendrier très serré et sans contrat pour 2021, seront contraints de prendre des décisions très difficiles s’ils veulent continuer à rester au plus haut niveau.