Cyclisme français Cyclisme international

La sécurité routière britannique teste 27 casques et en recommande 8

Une recherche sur les casques vélos les plus sûrs a été financée par la “Road Safety Trust” (sécurité routière britannique) et menée par des experts en Suède. Elle a vu un total de 27 casques vélos (de marques différentes) subir un processus de tests de sécurité en cinq étapes pour chacun d’entre eux.

La compagnie d’assurance suédoise Folksam a effectué un certain nombre de tests allant au-delà des normes établies en vigueur. Elle a attribué à 8 casques, sur les 27 testés, une note de sécurité “recommandée” par l’obtention de résultats “supérieurs à la moyenne” fixée à 15%.

Les tests ont porté sur un certain nombre de casques haut de gamme ainsi que sur un certain nombre d’entrée de gamme.  Les conclusions ont été publiées sur le magazine britannique CyclingWeekly. 

Oliver Carsten, administrateur de Road Safety Trust: “Nous espérons que les résultats de ces tests contribueront à éclairer les décisions d’achat des consommateurs britanniques, et qu’ils encourageront également les fabricants de casques à élever leur niveau de performance et à mettre sur le marché de nouveaux modèles de casques au moins aussi performants que les meilleurs modèles existants“.

Chaque casque a donc été soumis à cinq tests : deux tests d’absorption de choc avec impact perpendiculaire droit et trois essais d’impact oblique.

Lors des tests d’absorption de choc (au nombre de 2), le casque a été lâché d’une hauteur de 1,5 mètre sur une surface horizontale, en corrélation avec le protocole d’essai de la norme européenne EN1077. La forme de tête ISO a été utilisée, et les casques ont été testés dans une température de 18°C. La tête a été touchée à deux endroits différents. Un au sommet de la tête et un sur le côté de la tête. La vitesse était de 4,7 m/s.

Tandis que lors des tests obliques (au nombre de 3 et à la vitesse de 6,3m/sec), chacun d’entre eux a été lâché contre une surface dure inclinée à 45 degrés et ceci sur 3 endroits différents de la tête.

Des simulations sur ordinateur ont ensuite été réalisées pour évaluer le risque de commotion cérébrale. Pour évaluer chaque casque, les chercheurs ont  ensuite combiné les résultats de tous les tests et les ont ensuite comparés au résultat moyen de tous les autres. Pour être “recommandés”, les casques devaient être plus performants que la moyenne ( 15%) dans les tests d’absorption des chocs et les tests d’impact oblique.

Huit modèles ont été recommandés. L’ensemble des données et de plus amples informations sont disponibles ici: TESTS SUR CASQUES VELOS PAR LA SOCIETE FOLKSAM

Tableau des conclusions

La technologie “MIPS”, qu’est ce que c’est ? 

Le système MIPS ( Multi-Directional Impact Protection System) est symbolisé par un petit logo jaune sur les casques. Lors d’un choc, ce système absorbera l’énergie de l’impact en faisant glisser le crâne le long de la calotte. Les forces rotationnelles seront ainsi mieux dissipées et le cerveau ne tapera pas contre la boîte crânienne en étant ainsi mieux protégé contre les impacts obliques.

Olivers Carsten : ” Les casques recommandés dans le cadre de la série actuelle d’essais intègrent une technologie de protection contre les forces de rotation, soit sous la forme d’un système de protection contre les impacts multidirectionnels (MIPS), soit sous la forme de technologies concurrentes telles que le WaveCel de Bontrager.

En général, les casques dotés de ces technologies ont donné de meilleurs résultats que les casques sans ces technologies, mais il n’est pas vrai que tous les casques testés avec cette protection soient recommandés”.