Cyclisme international Divers

Mathieu van der Poel : “Un risque de faire un Grand Tour avant les Jeux Olympiques”

Mathieu van der Poel (Alpecin Fenix) est prêt à faire ses débuts sur un Grand Tour dès l’année prochaine, mais de préférence pas avant les Jeux olympiques de Tokyo a t-il déclaré à WielerFlits.

Il a aussi donné son avis si son team passait en WorldTour. Son premier Grand Tour, du coup,  sera t-il la Vuelta en 2021 après les JO de Tokyo? 

Mathieu van der Poel; ” Je pense qu’il est possible de combiner les Jeux avec un grand Tour, mais celui ci devrait alors venir après les Jeux. Je ne sais pas comment je réagis sur un grand tour et cela pourrait être un risque de le tester avant les Jeux olympiques”.

 Une licence WorldTour l’année prochaine pour être sur les Grands Tours?

“Ce n’est pas vraiment nécessaire pour moi. Mais je pense que ces mois exceptionnels ont amplifié ce désir de l’équipe. En principe, personne ne l’aurait demandé parce que ce n’était pas prévu pour cette année, mais maintenant, avec la crise du Covid, cela aurait pu être très bien.

Mais nous nous y accrochons. C’est l’un des risques (de ne pas être pris) si vous n’êtes pas une WorldTour. Cela ne veut pas dire que nous ne ferons pas le Tour de France l’année prochaine, car il y aura encore des wildcards.

Je m’adapte rapidement. J’ai dit à l’équipe qu’une licence WorldTour n’était pas indispensable. Il ne faut donc pas se plaindre après coup de ne pas pouvoir participer à un grand tour (…) Normalement, j’aurais dû me concentrer sur les Jeux olympiques dès maintenant et je n’avais pas alors vraiment le temps de faire un grand tour. C’est dommage, mais c’est un risque”.

Le team Alpecin Fenix est il prêt pour le WorldTour?

Mathieu van der Poel; “C’est certain que la direction et l’encadrement peuvent gérer cela. En ce qui concerne les coureurs, il faut devenir plus fort pour être bon sur les trois grands tours. Je pense que nous avons besoin de plus de nouvelles recrues qui peuvent vraiment gagner une étape et qu’il faut aussi prendre quelqu’un qui peut faire un classement. Je pense que l’attention serait divisée s’il y avait un autre leader égal. Nous n’allons pas suivre le même programme du coup si nous sommes en WorldTour.”