Cyclisme français Cyclisme international

ASO travaille sur l’hypothèse d’un tour entre le 25 juillet et le 16 aout

Personne ne veut d’un tour de France à huis-clos, idée émise par la ministre des sports français.

Surtout pas les maires des villes qui sont prêts à décaler le tour pour qu’il ait lieu avec le public. Le tour travaille donc sur un départ le 25 juillet et une arrivée le 16 aout selon le journal Le Parisien qui a fait une étude auprès des villes.

Ces dernières paient un montant raisonnable pour le passage du Tour (80.000 euros pour un départ, 120.000 euros pour une arrivée) et elles ne peuvent récupérer cet investissement que par la venue des touristes et des fans. 

Jean-François Débat, maire de Bourg en Bresse; “C’est un petit faux pas verbal pas très grave, mais infondé. Le Tour, c’est la France. Donc il ne peut avoir lieu qu’avec du public.

ASO a demandé à toutes les villes de départ et d’arrivée s’il serait possible de reporter de quatre semaines le passage du tour sur leur territoire. Le journal le Parisien en a fait de même. La conclusion reste que ; “tout le monde veut être flexible. Il y a unanimité parmi les maires et leurs conseillers : pouvoir organiser le Tour serait considéré comme une victoire sur la pandémie”.