Cyclisme international Divers

Padraic Quinn : “La télévision et la fédération Irlandaise soutiendront le cyclo cross”

Les Irlandais sont des fans de cyclisme. Depuis Shay Elliot puis Sean Kelly et Stephen Roche par la suite, de nombreux Irlandais écument désormais les routes du WorldTour avec Sam Bennett, Eddie Dunbar, Dan Martin, Nicolas Roche, Ryan Mullen et quelques autres. 

Outre les victoires de ces champions, la télévision a été aussi l’un des tremplins à cet essor auprès des jeunes surtout sur TG4 qui diffuse désormais le Tour de France. Dans les années 80, le tour n’était pas diffusé en Irlande malgré la victoire de Roche ou les victoires d’étapes de Sean Kelly. Il a fallu attendre les années fin 90/2000 pour regarder en direct (les derniers km) les plus grandes courses au monde.

Il  y a quelques années seulement, le peuple de la Verte Erin a fait la découverte d’un sport venu de France, de Belgique et du Pays Bas : Le cyclo-cross. 

Sean O’Tuothail à Lanarvily

Résultat, ils sont plus d’une centaine à se rendre chaque week end à la compétition. Ce qui a donné l’idée à Padraic Quinn (Patron de la marque VELOTEC et commentateur du cyclisme  sur la chaine nationale (Tour de France entre autre) de diffuser le championnat national à la télévision. 

En Irlande, le sport se regarde en famille dans les pubs, remplis,  le dimanche. Le cyclo-cross sera tout d’abord diffusé sur Facebook Cycling Ireland en direct et sur Youtube. Puis les meilleurs moments et interviews des coureurs seront diffusés durant une heure sur la chaine nationale par la suite.

En plus d’être commentateur pour le cyclisme sur la télévision Irlandaise, patron de la marque VELOTEC, Padraic Quinn est un fan de cross (photo Donovan)

 

Padraic Quinn, le cyclo-cross devient de plus en plus populaire en Irlande. Pourquoi si tard? 

“Tu sais, chez nous en Irlande, le cyclisme a mis quelques années à percer même si Shay Elliot était un grand champion. Quand Stephen Roche remportait son tour de France ou Sean Kelly remportait Paris Roubaix, nous n’avions pas le direct de ces courses. Il fallait attendre le journal du soir pour avoir quelques minutes.

Pourquoi? Tout d’abord, ici c’est le pays du Rugby et du Foot Gaelique dont les gens n’étaient pas forcément attirés par ce sport au début.

Puis pour des raisons de santé, le peuple Irlandais s’est mis au cyclisme. Et les courses ont commencé à être diffusée du même coup. Ils ont adoré et de nombreux jeunes se sont mis à vouloir imiter Sean Kelly. Le gouvernement, pour éviter que nos jeunes deviennent obèses et pour éviter les problèmes cardio vasculaires, rembourse même un parti du vélo que tu achètes

Pour le cyclo-cross, c’est donc tout nouveau pour eux. Il y a quelques années, avec l’aide de Jean Vantalon, on avait envoyé quelques crossman de chez nous avec Robin Seymour ou encore Sean O’Tuathail à Lanarvily, la Mecque du cross Breton . On avait pris une sacrée branlée mais c’était génial car on roulait enfin à haut niveau et on apprenait.    ”

 

Francis Mourey avec Robin Seymour à Lanarvily en 2013

 

Désormais, nos jeunes vont en Belgique ou au Pays Bas apprendre le job comme le faible jeune David Conroy grâce au soutien de The Belgian Project “ entre autre”.

Comment t’es venu l’idée de diffuser le cross national ?

Mon ami Pascal Orlandi de l’AC Bisontine a organisé un championnat de France à Besançon. Les prix de production et de diffusion qui étaient proposés étaient exorbitants. Il donc décidé de diffuser le France sur Facebook et Youtube. C’était une bonne idée car de nombreux jeunes ne regardent que ces réseaux.

Du coup, pour notre championnat national et en voyant le nombre de gens qui pratiquent le cross chez nous, l’idée m’est venu de le diffuser sur 3 supports : Facebook Ireland, Youtube et la télévision nationale après.

l’Irlande va pouvoir découvrir ce dimanche le cyclo-cross sur les écrans géants des pubs et dans les maisons

Pourquoi le CX attire les Irlandais? 

“Comme pour les autres pays. Ca dure seulement une heure, tu ne t’emmerdes pas tant ça va vite et avec les différents obstacles c’est assez incroyable. De plus, le cross se pratique dans les bois ou dans les champs. Il n’y a pas de routes bitumées avec des voitures qui y circulent. C’est trash, fun et intense. Ca plait énormément aux jeunes. ”

Combien cela coute aux organisateurs de diffuser  à la télévision Nationale? 

“Ok, ici en Irlande, les organisateurs ne payent pas la production ni la diffusion. Nous, à la télévision, nous gagneront de l’argent avec les publicités durant le cross. De plus, notre nom est sur le CX.

Comment veux tu faire évoluer ce sport si tu plombes le budget des organisateurs?

J’en ai parlé à Matt McKerrow, le président de la fédération Irlandaise (Cycling Ireland) et surtout aux organisateurs du national, le Ballina Cycling Club, avec Damien Creighton et Bernard Twomey. Et tout le monde a accepté. Ce n’est que du bonus pour tout le monde et au moins, l’Irlande va pouvoir découvrir ce dimanche le cyclo-cross sur les écrans géants des pubs et dans les maisons.

Ensuite, comment veux tu faire évoluer ce sport si tu plombes le budget des organisateurs? Ce n’est pas possible pour eux de suivre si ils doivent en plus payer des frais exorbitants .

En faisant de cette manière, nous sommes tous gagnants; les jeunes, le cross, les clubs, la télé et les sponsors. Plus on aura de visuel, plus il y aura de coureurs dans le futur et un public et plus on sera meilleur. CQFD comme vous dites en france non ?

Attirer les jeunes vers le cyclo-cross! En Irlande, c’est l’une des missions de la fédé, sponsors et médias (Photo Sean Rowe)

 

Le président de la fédération (Cycling Ireland) Matt McKerrow, montre son intérêtpour ce sport qui commence a faire des adeptes sur l’île

“Le Cyclocross est un sport rapide et passionnant pour les spectateurs. Nous sommes impatients de faire découvrir aux fans nouveaux et existants. La discipline du cyclocross a connu une croissance exponentielle au cours des dernières années et nous nous attendons à ce que sa popularité continue à augmenter.

C’est une activité fantastique pour les jeunes et les juniors car elle se déroule hors route dans un environnement contrôlé et c’est une excellente façon de développer les habiletés de maniement du vélo. Je suis certain que les nouveaux venus dans ce sport seront inspirés de s’y essayer lorsqu’ils verront l’action se dérouler à Sligo cette fin de semaine.”

Le organisateurs, Damien Creighton et Bernard Twomey, de Ballina CC ;

“Nous sommes ravis ici à Ballina CC de pouvoir amener les Championnats Irlandais de Cyclocross dans le Nord-Ouest et nous espérons que cela va vraiment stimuler les niveaux de participation des adultes et des jeunes au Cyclocross dans le  Connacht.

Merci à tous nos sponsors locaux et au Conseil Communautaire d’Enniscrone pour l’utilisation continue du Castlefield au cours des années. Un remerciement particulier doit être adressé à l’équipe de Cyclocross de Ballina CC qui a travaillé sans relâche tout l’hiver pour préparer cet événement, abandonnant son temps libre pour construire et organiser ce qui, nous l’espérons, sera un événement vraiment mémorable dans l’Ouest de l’Irlande”.

Le streaming en direct et la diffusion TV sont généreusement soutenus (financièrement)  par le Club Cycliste de Ballina, La chaine de télévision TG4, Enniscrone Tourism et  la marque Velotec. Les sponsors locaux de l’événement sont Cycling Connacht, Hollister Ballina, Davy’s Lawnmower & Toolhire et Office Pro Printing.

PHOTO EN TETE MARTINE VERFAILLIE (Le champion d’Irlande  espoirs David Conroy)