Cyclisme international

Miguel Angel Lopez : “Le cyclisme d’il y a dix ans me manque”

Miguel Ángel López (Astana), 25 ans, possède déjà un beau palmarès. Meilleur jeune de la Vuelta et du Giro cette saison, il a aussi remporté le tour de Catalogne. 

Réputé combatif, il aime surtout courir en n’écoutant que ses propres sensations, comme le faisait les anciens. Le cyclisme d’il y a dix ou quinze ans lui manque comme il l’a déclaré au site Ciclored. Une certaine philosophie…

Miguel Angel Lopez; “Je ne regarde pas les chiffres sur mon compteur. J’attaque quand j’ai les jambes, pour ne pas regretter plus tard. Je préfère essayer quelque chose avec le risque d’échouer, que de ne rien faire, et de saisir plus tard l’opportunité manquée.

Vous n’attaquerez pas si vous ne regardez que votre compteur de vélo. Il ne s’agit pas de puissance, car vous dépendez de la situation.

Il me manque ce vélo d’il y a dix ou douze ans, alors que les coureurs étaient toujours courageux. Le sport cycliste avait alors quelque chose de magique “

“Les coureurs se concentrent désormais principalement sur leurs SRM et leurs Garmin, ce qui rend plus difficile de prendre l’initiative. Il me manque ce vélo d’il y a dix ou douze ans, alors que les coureurs étaient toujours courageux. Le sport cycliste avait alors quelque chose de magique “,

Les coureurs accéléraient à quatre-vingt kilomètres de la ligne d’arrivée. Maintenant, tout a été vérifié de telle sorte qu’il est difficile d’attaquer sans perdre du temps…”