Cyclisme international Divers

André Greipel : “Si j’avais roulé pour l’argent, je serais resté chez Arkéa et j’aurais pris des vacances”

Le sprinter Allemand André Greipel vient de rejoindre le team Israel Start Up Nation et le WorldTour par la même occasion. A 37 ans, il a encore de belles ambitions et notamment pour la saison 2020. L’année passée avec Arkea Samsic, il ne veut plus en parler ni en entendre parler. 

Quand le magazine Cycling Weekly a voulu l’interroger sur la saison passée avec le Team Arkea Samsci, il a répondu sèchement;  “Sans commentaire. Je ne parle pas de l’année dernière. Je suis juste reconnaissant qu’ils m’aient laissé sortir de ce contrat.”

” Si j’avais roulé  pour de l’argent, je serais resté chez Arkéa et j’aurais eu une année de vacances l’année prochaine. Mais non, ce n’est pas mon caractère.

Je veux courir, je ne fais pas que mettre mon dossard sur le dos. C’est ce que je veux faire l’année prochaine, revenir au niveau où j’étais avant.
J’ai commencé à parler avec ICA le 5 octobre et nous avons vraiment trouvé un accord. Je veux faire du vélo parce que j’adore ça.
Bien sûr, mon objectif était de revenir à un niveau WorldTour, et en plus, ils ont des coureurs ambitieux. C’est pour ça que je suis ici, pour partager mon expérience, pour essayer de tirer le meilleur parti à l’hiver de ma carrière.”

Le train des sprinters d’Israel

“Nous avons, potentiellement, un très bon train mais pour cela nous devons commencer à nous entraîner. Ce qui n’a pas encore été possible. Je sais qu’ils sont forts, mais pour être bons, il faut les amener sur la route. Vous pouvez pratiquer autant que vous voulez, mais si vous n’avez pas l’expérience, alors ça ne marchera pas.
La première chose que nous voulons, c’est obtenir des résultats avec Nils sur les Classiques et j’essaierai de retrouver mon niveau au sprint.”