Cyclisme français

Stuart Balfour (Bourg en Bresse Ain Cyclisme) : “Un esprit de revanche”

A 22 ans, l’Ecossais Stuart Balfour entame la saison 2020 avec le team Bourg en Bresse Ain Cyclisme. Vainqueur du GP Plouay 2018, 2ème en 2019, 11 ème du Kreiz Breizh, 26ème du tour de l’Avenir, ce tour où il avait été sur les échappées en montagne pour  son leader Tom Pidcock comme sa longue échappée sur les derniers championnats du monde où il ne sera repris que dans les derniers km, Stuart Balfour a réalisé une belle saison prometteuse. 

Si prometteuse qu’une équipe pro lui avait laissé espéré son passage à l’étage supérieur. Mais fin octobre, un coup de fil enterra définitivement les espoirs du jeune écossais. 

La pilule a eu du mal à passer mais en concertation avec son coach Yann Dejan, le voila reparti dans le peloton amateur français avec un esprit de revanche assez aiguisé. 

Stuart Balfour; “Très heureux d’arriver chez Bourg en Bresse Ain Cyclisme. J’ai eu plusieurs contacts de différents teams mais après avoir regardé leurs calendriers, c’est Bourg en Bresse qui m’attirait. Mon coach Yann Dejan optait aussi pour ce calendrier car il y des très belles courses qui conviennent parfaitement à mon profil. De plus, j’ai eu de très bons échos de la part de différentes personnes qui y étaient. Je sais que je serais bien avec eux. ”

Tu devais passer pro  mais au dernier moment, tu n’as pas été retenu. Comment as tu géré ça? 

“Feck it !!! Dur à avaler cette affaire… J’ai même pensé à arrêter le vélo durant une journée tant j’étais dégoûté. On m’avait fait miroiter cette opportunité durant des mois. Bon, au final, je ne devais pas faire partie de la réserve faut croire! Si la conti d’ICA m’avait dit ça en aout, ok pas de souci. J’aurai été voir d’autres équipes pros. Mais j’y ai cru comme un gosse et j’ai laissé passé d’autres opportunités. Désormais, cette mésaventure m’a rendu encore plus fort. ”

Tu as faillit arrêter pourtant ? 

“Yann m’a dit que si je voulais arrêter, il comprendrait. Il me l’a même conseillé. Je ne vais pas bousiller ma vie pour courir après ce rêve. Il me fallait aussi penser à mon avenir comme me dit Yann. Mais on a beaucoup discuté sur la façon dont je voyais les choses. Ce que je voulais encore faire et que je pouvais encore démontrer. Partir aurait eu un goût d’inachevé quelque part. Et j’ai eu beaucoup de soutien. Christophe Le Mevel s’est défoncé pour moi et j’ai même appris que Clément Gourdin avait aussi passé des coups de fils pour me trouver une place. Ca fait chaud au coeur ça.  Je me sens soutenu  et bien entouré ”

Donc, pour 2020, quels seront tes objectifs? 

“Gagner et dès le début de saison. L’année dernière, ça ne s’est pas passé comme je l’avais prévu mais là, je ne vais rien laisser au hasard. Je suis déjà en 2020 dans ma tête et je n’ai qu’une hâte: prendre le départ de ma première course et claquer. J’ai vraiment la dalle là… J’ai comme un esprit de revanche. Je veux prouver à ceux qui m’ont baladé qu’ils se sont trompés, je veux prouver à ceux qui m’ont soutenu qu’ils ont raison. ”