Cyclisme international

Philippe Gilbert : “Au début, je ne prenais pas au sérieux Remco Evenepoel. Mais quelques heures plus tard…”

Philippe Gilbert roulera sous les couleurs de la Lotto Soudal les trois saisons prochaines. Lors d’une interview accordée au Het Laast Nieuws   le Champion Belge est revenu sur le championnat du monde sur route au Yorkshire, un véritable fiasco pour selon ses termes et sur le jeune Remco Evenepoel.

Philippe Gilbert; “Sur le papier, nous avions une équipe pour devenir champion du monde, mais nous sommes finalement rentrés chez nous sans nous battre. C’était une honte.”

Le geste de Remco Evenepoel. Alors que le champion Belge avait chuté sur ce mondial, seul Remco Evenepoel était venu l’aider.

Philippe Gilbert; “C’était le plus jeune du gang qui avait la classe. Il m’a épaté. C’est là aussi une preuve de la richesse de son potentiel. Il pense et agit tactiquement. Ce qu’il a fait dans le Yorkshire était super professionnel. Cela l’aidera  à l’avenir.”

Au début, je ne le prenais pas trop au sérieux. Je pensais qu’il était un peu fou. Il m’avait dit des choses, avant la course, qui me faisaient dire : “Hé, mon garçon, qu’est-ce que tu dis ici maintenant ? Calmes-toi un peu”. Qu’il fallait faire ça et attaquer là-bas… Je pensais qu’il était arrogant. Jusqu’à ce que quelques heures plus tard,  il l’a mis en pratique. C’était juste impressionnant.”

L’avenir de Remco Evenepoel selon Philippe Gilbert

“En contre-la-montre, il est déjà le meilleur au monde, et en moyenne montagne il progresse de jour en jour. Mais je serais curieux de voir comment il est capable de résister aux cols de plus de 2 000 mètres d’altitude de la Colombie. Je pense qu’ils sont les seuls à pouvoir lui faire du mal là-bas. Bernal en particulier est phénoménal sur ce terrain.”