Cyclisme français Divers

Ugo Bolgiani et Sam Reed, de ces espoirs des Côtes d’Armor Marie Morin Véranda Rideau

Ils ont tous les deux 19 ans, nés tous deux en août 2000 et seulement 5 jours les séparent. L’un est né en Bretagne, l’autre de l’autre côté de la manche, en Grande-Bretagne. Une passion les réunit pourtant: le cyclisme. Le Breton Ugo Bolgiani et le Britannique Sam Reed sont de ces jeunes remplis de rêves, de ceux qui veulent se donner les moyens de les atteindre avec l’aide d’équipes formatrices. 

Une équipe les a alors réunis avec les Côtes d’Armor Marie Morin Véranda Rideau, la réserve du team WorldTour ICA . Et sur la question du brassage des cultures cyclistes, les costarmoricains en connaissent un rayon. Des gars comme le néo zélandais Joel Pearson en 2006 en passant par l’irlandais Sean Downey en 2011 (dont le frère Mark vient de les rejoindre pour 2020), ils en ont formé des coureurs venus des 4 coins du globe comme l’Ecossais Stuart Balfour, le Gallois Owen James, des Israéliens comme Itmar Einhorn parti en worldtour avec son coéquipier Alexis Renard, le Biélorusse Siarhei Shauchenka. Et il ne faut pas oublier aussi, contrairement à certains managers en worldTour,  que Mikael Cherel ou David Gaudu ont porté ce maillot durant leurs années amateurs, épaulés par la passion de ces bénévoles. 

UGO BOLGIANI (PHOTO MARIE GRENECHE)

Bref, ce brassage des cultures est la panacée des Cotes d’Armor. De ces identitées croisées, ils n’en font qu’une et vers un seul but : permettre à ces jeunes de franchir le pas au sein d’une même entité vers le monde pro et notamment avec le team worldTour (en 2020) Israel Cycling Academy.

Nous avons interrogé Ugo Bolgiani formé par le VCP Loudéac et Sam Reed venu par le CC Plancoetin qui tisse des liens forts avec Côtes d’Armor Marie Morin Véranda Rideau (Le CC Plancoetin était le team d’Alexis Renard, le champion de France amateurs, à ses débuts). 

Interview croisée pour ces deux destins croisés au sein d’une même équipe. 

Sam Reed (Photo CC Plancoetin)

Sam Reed, pourquoi la France et Côtes d’Armor Marie Morin Véranda Rideau ?

Sam Reed; “Ma famille possède une maison en France et je viens donc en Bretagne depuis que je suis tout petit. Je la considère comme ma seconde patrie car j’adore la culture Bretonne ainsi que leurs courses cyclistes. L’opportunité des Côtes d’Armor-Marie Morin-Véranda Rideau a été une belle surprise et un grand pas en avant par rapport à mes courses sur lesquelles je roulais avec le CC Plancoetin. Je suis vraiment impatient de débuter. Et je remercie le CC Plancoetin de m’avoir permis de franchir ce cap. ”

Ugo Bolgiani;”Mon souhait était d’être en dn1 pour la saison 2020. Après quelques échanges, ils m’ont proposer une place et j’ai saisie l’opportunité et j’en suis très heureux aussi. ”

Sam, quels sont tes objectifs cette saison?

“Cette saison, je compte apprendre beaucoup de cet art et m’habituer à courir à un niveau supérieur à celui auquel je suis habitué. Mon objectif est de franchir ces niveaux et de courir au plus haut niveau possible et d’apprendre à travailler avec le team tout au long de la saison.

Ugo, quels sont les tiens?

“Mes objectifs personnels sont de progresser un maximum durant cette année et y découvrir le haut niveau. Au niveau collectif mon rôle sera d’aider un maximum les gars pour que l’on ai les meilleurs résultats tous les week-ends. ”

UGO BOLGIANI (PHOTO CASSANDRA DONNE PHOTOS)

Quelle course vous avez marqué pour cette année? 

Ugo Bolgiani; “Le Tour de Bretagne. Une course où il y a du spectacle tous les jours et qui est aussi révélatrice de talents. Je ne connais pas encore mon programme de course mais toute course est bonne à gagner.”

Sam Reed; “Pour ma part, c’est l’Etoile de Tressignaux. Je l’ai couru cette année et j’ai l’impression que c’était une course qui me convenait. C’est certainement celle que je ciblerai dans le futur.”

Ce brassage de différentes cultures au sein du même équipe, ça vous inspire quoi ? 

Sam Reed; “Je pense que les différentes cultures au sein de l’équipe sont une bonne chose et que ça rend l’équipe plus forte. On a chacun des styles d’entrainements différents, on est aussi différent sur la nutrition. On apprendra énormément de chacun de nous. J’ai hâte de rencontrer tous les autres coureurs.”

Ugo Bolgiani; “Le fait d’évoluer dans l’équipe avec plusieurs nationalités va me permettre de découvrir d’autres cultures cyclistes mais pas que. On va pouvoir échanger avec eux dans leurs langues et progresser dans ce domaine, que de l’enrichissement! ”

SAM REED (PHOTO CC PLANCOETIN)

Côtes d’Armor Marie Morin Véranda Rideau est la réserve d’Israel Cycling Academy. Devenir pro, ça vous a déjà traversé l’esprit?

Ugo Bolgiani; “Oui ça donne des envies car on a tous ce même rêve d’être pro mais il ne faut pas s’enflammer et y aller étape par étape. Et pourquoi pas dans quelques années pour franchir ce cap?”

Sam Reed; ” Oui, le lien avec ICA est très excitant. Mon objectif à long terme est de devenir professionnel comme tous mais il faut travailler beaucoup, vraiment beaucoup. Ce lien avec une équipe UCI WorldTour est fantastique. C’est un objectif que j’ai en tête pour l’avenir. Côtes d’Armor Marie Morin Véranda Rideau nous en donne l’occasion, à nous d’être à la hauteur de leurs attentes, de nos attentes. ”

UGO BOLGIANI (PHOTO VAL FLEHO)

Quels sont les coureurs pros qui vous inspirent?

Sam Reed; “J’ai toujours aimé Mark Cavendish, mais je ne suis pas un sprinter! J’aime regarder courir Vincenzo Nibali et Julien Alaphilippe car ils n’ont pas peur d’attaquer et de rendre les courses  très excitantes. Je suis plutôt un grimpeur, alors j’essaie de me modeler sur eux, à mon petit niveau.”

Ugo Bolgiani; “Alberto contador.  Même si je ne suis pas un grimpeur . C’est un coureur qui a une tactique de course différente et qui attaque. J’essaye de m’en inspirer.”

 

.