Cyclisme international

Patrick Lefevere : “Pour Remco, je suis un professeur strict, je le note d’un 8/10”

Le “boss” de la meute de loup (The Wolfpack), Patrick Lefevere, entretient une relation forte avec son jeune louveteau Remco Evenepoel. Ils se téléphonent quotidiennement et le manager le conseille au mieux pour son bien et celui de sa famille. 

Le Tour de France? Ils y pensent un peu mais sans plus. Tout d’abord, apprendre la carrière d’un coureur pro à un jeune qui sort du monde juniors, telle est la mission de la meute et de son chef Patrick Lefevere.  

Les 2 hommes se sont entretenus avec Sporza.Be et ont dressé un bilan de sa première saison. 

Remco Evenepoel; “Nous avons des contacts quotidiens, Et ce n’est pas seulement une question de vélo. C’est spécial que vous entretenez une telle relation avec votre patron.”

Patrick Lefevere : “On ne se voit pas beaucoup pendant l’année. J’ai 5 DS et un staff,  …. Je ne veux gêner personne. C’est mon travail de m’assurer qu’il y ai de l’argent, de l’équipement et d’intervenir si les choses tournent mal. Mais c’est la première année de Remco, alors on va s’en occuper un peu plus. Je pense que c’est aussi mon travail d’éloigner les points noirs et les profiteurs. Je veux donner des conseils à lui et à ses parents.”

Sa première saison

Patrick Lefevere; “Nous ne voulions pas placer la barre trop haut. Tout s’est bien passé jusqu’au Tour de Romandie. Le temps était mauvais, il est tombé, il a connu des revers, …. Là, je pense qu’il a réalisé que c’était un grand pas pour devenir un pro.

Par exemple, il voulait faire ses contre-la-montre immédiatement avec un  58, comme la plupart des pros. Chez les  juniors, il a couru avec un 52 . Il a vu que ça n’a pas marché. Il savait alors qu’il y avait encore de la place à l’amélioration.”

Remco Evenepoel : “Le tour de Romandie, c’était vraiment un très mauvais moment. Je n’étais pas prêt mentalement et physiquement. On s’en est rendu compte là-bas.”

Les objectifs cette prochaine saison? Des Grands Tours ? 

Remco Evenepoel; “Une note pour la saison ? Tu dois demander à Patrick.”

Patrick Lefevere : “Je suis un professeur strict, donc je le note d’un 8/10. C’est bien, n’est-ce pas ? Si je dis 9,5, que pourrait il encore améliorer ?”

Remco Evenepoel; “C’est certainement mieux que mes notes à l’école”,

Patrick Lefevere; “Sa deuxième saison sera difficile aussi. Il doit confirmer. Mais la panique est un mauvais conseiller, donc s’il y a une période difficile, il en sortira plus fort.”

Remco Evenepoel; “Sinon, je serai à mon apogée.Les Jeux Olympiques et les championnats du Monde sont deux occasions uniques. Là, j’ai deux courses qui devrait me convenir. Mais cela dépend aussi de la forme du jour, et de tout le reste. Il y a beaucoup de courses, mais avec ces deux buts, je les ai dans ma tête.”

Patrick Lefevere; “Les Jeux sont son objectif, nous devons donc voir ce qui peut être fait. Il n’a que 20 ans. On ne dit pas “oui”, mais on ne dit pas “non” non plus.”

Remco Evenepoel : “Ce sera le Giro plutôt que la Vuelta.”