Cyclisme français Cyclisme international

Pete Williams ; “La Bretagne, j’en garde d’excellents souvenirs”

Hier sur la 2ème étape du Tour of Britain, 3 hommes se sont lancés dans un long raid. On notait alors la présence de Gediminas Bagdonas (Ag2r La Mondiale) , Sam Jenner (Wiggins – Le Col) et de Pete Williams (Swift Pro Cycling) qui n’est ni Irlandais ou Gallois comme l’a présenté Patrick Chassé (Equipe 21)  durant le direct. 

Pete Williams est un petit gars de Southport près de Liverpool en Angleterre. Cet amoureux de la Bretagne, il a couru sous les couleurs d’Hennebont Cyclisme il y a quelques années, avait pris la 2ème place du Tro Bro Léon 2016 derrière son coéquipier Martin Mortensen. Meilleur grimpeur et vainqueur du classement par points du tour of Britain en 2015 , Pete Williams se met un point d’honneur a honoré ce rendez vous sur chaque édition. 

Le coach-rider (il entraine de nombreux jeunes britanniques avec sa société WilliamsCoaching notamment en France) a rejoint le team continental Swift Carbon en plus de son travail d’entraineur auprès des jeunes. 

Pete Willams (Swift Carbon) avec Gediminas Bagdonas (Ag2r La Mondiale) et Sam Jenner (Wiggins – Le Col)

Pete, un long raid aujourd’hui. Tu pensais à la victoire face à ce peloton

Peter Williams; ” Non. On visait un autre objectif. C’est toujours très  difficile d’atteindre  la ligne d’arrivée avec seulement 3 gars dans l’échappée. Le plan de l’équipe swift carbon était que Jacob Scott ou moi-même allions faire l’échappée et prendre des points pour le classement de la montagne. C’est chose faite. Donc on a atteint ce que l’on voulait. ”

Ce tour de Grande Bretagne, tu l’aimes vraiment

“Oui bien sûr.  J’ai fait 11 fois le tour de la Grande-Bretagne en tant que pro. C’est la plus grande course de l’année ici et nous n’avons pas beaucoup d’occasions de courir des course de 8 jours. J’aime les courses par étapes et en plus sur le sol britannique, donc c’est toujours une course que j’attends avec une grand  impatience.”

La Bretagne, j’en ai gardé d’excellents souvenirs

En 2015, avec le team Hennebont cyclisme sur la An Post Ras où il termina 8ème du général.

La Bretagne, tu t’en rappelles? 

“Oui clairement. J’ai d’excellents souvenirs de mes expériences cyclistes et de courses en Bretagne. C’est une belle région avec des courses super dures. Je conseille aux Britanniques de ne pas se mettre trop de pression et de privilégier l’expérience. Beaucoup de grandes performances viennent quand les gens sont dans un bon endroit et apprécient ce qu’ils font. Assurez-vous d’apprécier et de vivre la région, la culture ainsi que les courses. Ce qui est le cas en Bretagne. ”

Tu es coureur pro mais aussi coach (société WilliamsCoaching) pour de nombreux jeunes coureurs britanniques. 

“Effectivement, cette année j’ai mélangé la compétition avec le travail de physiothérapeute et d’entraîneur. Je travaille pour les études posturales Retül fit et j’offre des plans de coaching individuels (programme d’entrainement et nutrition). Le niveau des coureurs au Royaume-Uni a augmenté considérablement  au cours des dernières années avec plus de bons coureurs  et un peloton beaucoup plus fort. Cependant la situation des équipes  n’est pas aussi positive, beaucoup de teams tentent de lutter pour décrocher un sponsoring et elles disparaissant. Du coup, de plus en plus de jeunes se rendent en France pour trouver de bonnes équipes qui les aideront à s’améliorer et à progresser dans leur carrière.

Ce chemin là, je l’ai pris il y a quelque années. Du coup, je les conseille au mieux. ”