Cyclisme international

Mathieu van der Poel : “Le problème de la plupart des sprinters, c’est qu’ils attendent trop longtemps”

Comme sur “A Travers les Flandres” et dans le final de l’Amstel Gold Race, Mathieu van der Poel (Corendon Cicus) a surpris tout le monde et particulièrement les sprinters en lançant son sprint de loin. Au final, il emporte facilement la 1ère étape de l’Arctic Race of Norway devant Danny van Poppel. 

Mathieu van der Poel reprend juste la compétition sur route après avoir remporté son 3ème succès en coupe du monde de VTT ce week-end dernier. Il s’est expliqué à cyclingnews

Mathieu van der Poel; “Le problème de la plupart des sprinters, et je le dis souvent quand je regarde la télévision, c’est qu’ils attendent toujours un peu trop longtemps. Puis ils sont surpris quand quelqu’un se met à partir plus tôt. Aujourd’hui, c’était le cas. Il faut oser et lancer le sprint d’un peu plus loin. Si vous attendez les 150 derniers mètres pour sprinter, c’est difficile de gagner.

Je sais parfaitement où je peux lancer mon sprint jusqu’à la fin. Je ne sais pas pourquoi certains sprinters attendent toujours si longtemps, parce que je pense qu’il vaut mieux essayer de faire son propre sprint plutôt que d’attendre que quelqu’un d’autre le lance. Je crois que j’ai fait un sprint parfait aujourd’hui.”