Cyclisme international

Plusieurs coureurs et managers dénoncent “l’hypocrisie de ce sport” sur la sécurité

La 3ème étape du Binck bank Tour a vu la victoire de l’Irlandais Sam Bennett (Bora Hansgrohe). Mais plusieurs coureurs et managers se sont plaint de la dangerosité du parcours à parcourir plusieurs fois. Pourtant ce circuit a été validé par l’UCI.

Au lendemain de l’enterrement du jeune Belge Bjorg Lambrecht, de nombreux coursiers ont posté leurs mécontentement sur twitter comme Tim Declerq, Jos van Emden,  Paul Martens, Bob Jungles ou encore l’emblématique manager de la Quick Step Patrick Lefevere qui en appelle au syndicat des coureurs. 

Tous ces twitters ont été rassemblés par Sporza.be qui a aussi recueilli les témoignages. 

 

Tim Delercq : “‘L’hypocrisie de ce sport. Nous avons d’abord une minute de silence pour Bjorg Lambrecht, 5 minutes plus tard nous devons nous détruire les uns les autres sur un parcours étroit et sinueux à parcourir un million de fois”

Patrick Lefevere “Ne te plains pas sur Twitter. Laisser le syndicat des coureurs travailler et refuser de payer les amendes, car l’UCI n’aurait pas dû approuver ce final. Ce sont eux qui sont responsables en dernier ressort.”

Bob Jungels : “Ces chevauchements n’étaient pas sécuritaires, ce qui cause des chutes inutiles et du stress. Doit-on vraiment attendre un incident avant de changer quoi que ce soit ?”

D’autres témoignages sur Sporza.be