Cyclisme international

Wout van Aert : “Je suis très fier de ce que j’ai fait”

Wout van Aert (Jumbo-Visma) a , de nouveau, fait une belle course. 2 étapes en poche, maillot vert du classement par points, le Belge rentre chez lui épuisé mais heureux de sa semaine.

Malade (problème gastrique), il finit épuisé ce critérium du Dauphiné. Maintenant place aux championnats de Belgique et notamment le contre la montre dont il voudrait bien remporter le titre en contre la montre où sur route.

Wout van Aert; ” Je rentre à la maison avec deux victoires d’étape et le maillot vert. Je suis très fier de ce que j’ai fait. Parce que ce fut une journée difficile car je suis tombé malade ce matin.

Je voulais finir ici pour garder mon maillot vert. Maintenant, je suis vraiment épuisé et je vais devoir récupérer. Ce fut une belle semaine, mais les trois derniers jours ont été très longs. Heureusement, je les ai digérées et je peux rentrer chez moi maintenant.

Sa femme Sarah a ses côtés

“C’était une vraie surprise. Je ne savais rien et tout à coup elle se tenait là à mes côtés. C’est bien, donc quelques encouragements supplémentaires au cours des deux derniers jours. Maintenant, je rentre chez moi et je veux récupérer.”

Le championnat de Belgique à Gand

Wout van Aert veut décrocher le contre la montre national.

“Pour moi, il n’y a pas beaucoup de changements dans le contre la montre après cette victoire. Je prévoyais déjà de tout donner sur ce championnat et ce ne sera pas différent maintenant. C’est agréable de pouvoir participer à un contre-la-montre national avec un tel sentiment. Dans un contre-la-montre, c’est simple, il suffit de tout donner et après une minute, on oublie déjà qui était le grand favori. Je suis impatient d’y être. “

Le championnat sur route

“C’est un” cours” belge que j’aime beaucoup. Au début, il y a encore quelques sections de pavés et pour un championnat, il faut toujours être ambitieux. Un championnat de Belgique peut toujours partir dans toutes les directions et c’est difficile de prévoir ce qu’il va se passer. Si je peux maintenir cette condition, je dois pouvoir jouer pour la victoire. “