Cyclisme français

Roberto Damiani (Team Cofidis); “Nacer Bouhanni est l’un de nos coureurs clés pour le Tour”

Actuellement sur le tour de Californie, Nacer Bouhanni (Team Cofidis) a retrouvé les bonnes sensations. Il sera certainement l’un des coureurs clés du team de Cédric Vasseur sur le Tour de France comme l’a déclaré Roberto Damiani, le DS du team Cofidis, à Cyclingnews. 

Roberto Damiani; “Il a terminé huitième et c’est un excellent résultat, car c’était une longue étape avec beaucoup de montée. Nous sommes très heureux, et un peu surpris, mais heureux de l’état de Nacer. ”

Nous avons été un peu malchanceux aujourd’hui à cause d’une chute avec notre pilote Mathis Le Turnier, qui travaille normalement pour Nacer dans le final”

La forme de Nacer Bouhanni s’améliore

“Après Tirreno-Adriatico, il a eu des problèmes de santé. Maintenant, il va bien et son état est bon, et sa forme en Californie commence à s’améliorer. Nous sommes tous heureux de voir Nacer dans cet état. Cela l’a aidé à prendre du temps après ses problèmes de santé. Le Tour de Californie était un objectif très important, mais aussi une bonne course pour le futur. Nous avons des courses beaucoup plus importantes en juillet.”

Damiani a confirmé que Nacer Bouhanni figurait sur la longue liste de coureurs retenus pour l’équipe Cofidis pour le Tour de France  Cofidis.

“Nacer est l’un de nos joueurs clés pour l’équipe du Tour. Nous avons actuellement 13 ou 14 coureurs parmi lesquels choisir, et nous avons besoin de plus d’entraînement et de courses en juin avant de pouvoir sélectionner l’équipe.

Si Nacer est en forme, alors oui, il est l’un des coureurs les plus importants de notre équipe. Nacer en tant que coureur font de lui un candidat possible aux sprints du Tour de France. Nous l’avons vu l’année dernière sur la Vuelta. Il a l’expérience et la forme, oui, c’est un bon coureur . ”

Cofidis se porte candidat pour le World Tour l’année prochaine. 

“C’est officiel que nous ayons déjà communiqué  à l’UCI, et nous sommes sur la liste des 23 équipes qui souhaitent devenir WorldTour (…) Financièrement, nos arguments sont acceptables et nous pouvons certainement revenir car nous étions déjà dans le WorldTour il y a neuf ans. Nous avons encore des domaines à améliorer chez nos coureurs, mais pour le moment, c’est bon.”