Cyclisme français Divers

Damien Gaudin; “Avec Niki, je rêve de victoire sur une grande classique”

Damien Gaudin (Direct Energie) prendra le départ du circuit Het Nieuwsblad avec ses coéquipiers Adrien Petit et Pim Ligthart, entre autre, et leur nouveau leader Niki Tepstra. Le Français retrouve les pavés et les classiques  qu’il aime tant justement. Vainqueur du Tro Bro Léon en 2017, 3ème en 2018, 3ème du Samyn la saison dernière, 5ème de Paris Roubaix en 2013, Damien Gaudin a des belles ambitions cette saison avec Niki Tepstra, un “leader né” selon ses propres termes et qui apporte un nouveau souffle à l’équipe de Jean René Bernaudeau. Il s’est confié à Cyclingnews.

Damien Gaudin; “Nous avons un grand leader qui a déjà remporté les plus grandes courses d’un jour au monde et qui est le champion en titre en Flandre. Être au début des classiques avec Niki me donne vraiment quelque chose de plus.”

Niki Tepstra ne laisse rien au hasard. Il a conseillé la marque de vélos”Wilier Triestina”,  s’est fait un voyage de pré-saison en Flandre pour tout tester dans un environnement approprié. Il a également réservé , pour l’équipe, dans un nouvel hôtel pour la période des classiques,  celui dans lequel il séjournait auparavant avec QuickStep justement.

“Niki est un leader né. Il veut vraiment améliorer l’équipe, ainsi nous pouvons gagner des courses et participer aux Classiques en tant que grande équipe. Déjà, en quelques mois, il a beaucoup apporté.. Il est très méticuleux dans tout ce qu’il fait. Il veut toujours le meilleur et reste toujours à la recherche de solutions en termes de vélo, d’équipement, de nutrition, de conditions d’hôtel, de tout. Honnêtement, c’est génial. Nous découvrons vraiment une nouvelle impulsion, et je pense que ce sera une excellente campagne de classiques pour nous avec Niki. ”

Niki, un conseiller de luxe 

“Il donne plus de conseils aux plus jeunes mais il a toujours quelque chose à nous offrir à tous. Je me trouve souvent devant lui et il explique comment il veut que je le relève et le positionne J’ai commis quelques erreurs à Oman. Il ne ressemble pas à un sprinter  mais il m’a dit calmement après l’étape et a expliqué comment il voulait que je le fasse. C’est important de s’habituer les uns aux autres, de sorte que lorsque nous arrivons en Belgique, tout se mette en place. ”

Un véritable groupe

“Nous communiquons en français. Il dit certaines choses en anglais quand il ne peut pas le dire en français, mais il progresse vraiment et apprend vite. Cela témoigne d’un réel désir. Nous sommes en train de devenir un groupe. Il vient dans nos chambres pour nous voir, il s’intéresse beaucoup. À Oman, il est venu nous dire à quel point il était heureux de l’équipe depuis son arrivée. Même si nous venons en retard, il reste toujours et dit “bien joué” après chaque étape. C’est génial. ”

“Mon rêve a toujours été de jouer un rôle de premier plan dans ces classiques. Maintenant, avec Niki, je rêve de victoire un grand classique. S’il le fait, j’espère être là pour l’aider à gagner.”

PHOTO EN TETE par CAMILLE NICOL