Cyclisme français Cyclisme international

Rémi Cavagna: “Lever les bras sur une étape du Giro et le championnat de France”

Dimanche dernier, Rémi Cavagna  (Quick Step Floors Cycling) a remporté , en costaud et à la pédale, la classique “A Travers la Flandre Occidentale-Museeuw Classic” devant son coéquipier et compatriote Florian Sénéchal. Un doublé Français sur les pavés des Flandres, une belle performance…

Pourtant, les pavés ne sont pas vraiment l’apanage de ce spécialiste du contre la montre qui fut champion de France espoirs en 2016 et médaillé de bronze aux championnats d’Europe la même année, mais le jeune Auvergnat (22 ans) a déjà prouvé qu’il était capable de jouer sur les devants des plus belles épreuves comme sa 2ème place au général sur le dernier Tour de Belgique. Combatif en ce début de saison comme sur la Drôme Classic, il avait aussi été l’auteur du longue échappée sur le Tour d’Oman avant de se faire rejoindre par le peloton dans les derniers hectomètres. Dimanche dernier, il en décrocher l’une des plus belles, de celles qui  nous annoncent qu’il faut compter sur lui cette saison. 

Rémi Cavagna: “Oui, c’est vrai que je ne suis pas un spécialiste des pavés. Enfin, je n’en fait que très rarement et c’est vrai je me sentais un peu en dessous sur ceux ci  dimanche dernier et c’est pour cela que j’ai perdu quelques mètres.  Mais je sentais qu’une fois le secteur passé, je retrouvais toutes mes chances. Je savais qu’en perdant quelques mètres je pouvais disposer de l’effet de surprise du coup.”

Florian aurait pu l’emporter aussi 

“Je dois aussi cette victoire à tout les coéquipiers du team. Ils ont fait un énorme travail derrière pour contrôler et je dois beaucoup à Florian qui était très fort et à l’aise sur les pavés. Il aurait pu l’emporter aussi. Pour ce qui est des pavés, je les apprécient de plus en plus et j’y prend goût à chaque fois que je repasse dessus. J’espère continuer sur cette voie.”

Quels sont tes grands objectifs pour cette saison? 

“Pour l’instant, j’aimerais ramener le titre de champion de France, sur route ou sur le contre la montre… Peut être les 2. Sinon, briller sur le Giro d’Italia. J’aimerais bien lever les bras sur une étape sur ce Grand Tour.”