Cyclisme français Cyclo cross Divers Interviews

Kylian Etienne : “Un top 20 sur le France”

A 23 ans, Kylian Etienne a intégré les rangs de l’équipe Hennebont Cyclisme de Cédric Le Ny après quelques années au sein de l’EC Quévenoise. Ce crossman dans l’âme, champion du Morbihan, 3ème du Bretagne a déjà raflé cinq victoires et pris quelques beaux podiums cette saison sous le maillot des Forges. Le week-end prochain, il prendra le départ du championnat de France à Quelneuc. Et sur ses terres, le champion espère bien faire honneur à son maillot.

Kylian, une nouvelle victoire hier sur le cross de la Chapelle-Neuve une semaine après celle obtenue sur celui de Plumelec. Tu auras quels objectifs sur le championnat de France à Quelneuc la semaine prochaine ?
.
Kylian Etienne : “Oui, la forme est bien là maintenant. Depuis le championnat de Bretagne où je termine 3ème, je sens que j’ai les bonnes jambes et le moral est bon. Pour le France, mon objectif sera d’aller chercher un top 20 et si je suis dans un bon jour, pourquoi pas un top 15 !”
.
Tu roules sous les couleurs d’Hennebont Cyclisme dorénavant, pourquoi ce choix ?
.
J’avais tout simplement besoin de changer d’air et de voir autre chose. Je ne regrette pas du tout mon choix à ce jour ! Moi et Yohann, on s’entend vraiment bien. Nous sommes un peu sur la même longueur d’onde et cela me permet d’échanger et d’apprendre plein de choses en discutant avec lui sur les déplacements par exemple.
.
.
Sur la saison route, quels seront tes objectifs?
.
Je n’aurais pas d’objectifs sur route. Ça ne m’intéresse pas pour le moment. Je n’y pense pas du tout. Mais par contre, si j’ai la possibilité d’aller gagner une ou deux courses cette saison sur route, alors je ne me gênerais pas (rires).
.
.
Cyclo-cross ou route?
.
Je préfère le cyclo cross. L’ambiance est différente et plus conviviale que celle sur route. Ensuite, le cyclo-cross demande moins d’entraînement que sur route. Aujourd’hui pour marcher en 1ère catégorie, il faut faire que du vélo ou être à mi-temps comme beaucoup de personnes. C’est dommage, ça tue le monde amateur.