Cyclisme international

Lance Armstrong: « Le cyclisme est le paillasson du sport, j’en ai aussi une grande part de responsabilité »

Lance Armstrong a commenté l’affaire Froome. Pour celui dont on a enlevé les 7 tours de France pour doping, la presse se délecte de ce genre de buzz en amplifiant au maximum l’affaire. Et quoiqu’il en soit, selon l’avis du texan, avant même que Froome ne se défende, il est déjà lynché sur la place publique par ces même médias. Il s’est livré à quelques pensées sur son podcast. 

Lance Armstrong: « Le cyclisme est le paillasson du monde du sport et, en passant, j’en ai une grande part de responsabilité. J’essaie d’accepter celle ci car j’ai entaché tout l’équation évidemment. Mais j’ai lu ce que disait le New York Times qui était vraiment sévère sur Froome et le sport. Vous n’avez pas une description précise de la situation en lisant ça. »

Le rôle de la presse

« C’est tellement facile pour la presse d’aller charger le cyclisme et certaines des charges que j’ai lu sur cette histoire ont été vraiment dures. Sur l’article du New York Times, vous auriez pensé que Froome avalait un gallon d’EPO au petit déjeuner, ce n’est pas exact et pas juste pour lui.  »

Sur le prochain tour de France, ça va être le chaos total

Il pourrait être complètement blanchi mais il est terni pour toujours, les dommages sont faits. Vous pourriez penser que je parle de lui en me souciant de savoir si ils écrivent des articles négatifs . Je ne sais pas et cela n’a pas vraiment d’importance. Mais, venez en Juillet prochain sur le tour, quand tout cela sera nettoyé. C’est déjà désagréable pour lui mais ça va être le chaos total. Je le sais car c’est exactement ce que j’ai vécu, et ce n’est pas drôle. »