Cyclisme Cyclisme français Cyclisme international Cyclo cross Interviews

Ch. d’Europe CX 2016. Nicolas Guillemin: “Ne pas avoir de regrets”

25644

Nicolas Guillemin s’est battu comme un beau diable pour tenter de revenir sur Thomas Pidcock. Mais ses efforts n’ont pas été récompensés, car le Breton s’est heurté à un mur. Néanmoins, en s’étant fixer comme objectif de terminer dans le TOP10, le Junior du VCP Loudéac termine la course heureux, le doigt pointé vers le ciel, en hommage à un ami récemment décédé.

Toi qui a déjà oeuvré sur ce circuit de Pontchâteau, cette deuxième place est synonyme d’exploit ou d’échec?

N.G: “C’est vrai que Pontchâteau m’a déjà sourit lorsque je m’étais imposé lors des championnats de France de cyclo-cross chez les Cadets. Aujourd’hui je ne connaissais pas le niveau des crossmans européens car cette année c’est la première fois que je me confrontais à eux. Avant le départ je m’étais fixer comme objectif de terminer dans les 10 premiers, alors terminer deuxième c’est que de bonus !”

Quelle a été ta réaction lors de l’attaque de Thomas Pidcock ?

“J’ai vu que Thomas avait une vingtaine de secondes d’avance, j’ai tenté le tout pour le tout et je suis parti en me disant que si ça ne le faisait pas tant pis, au moins j’aurais tout tenté. Je ne voulais pas avoir de regrets.”

Tu as décidé de partir alors que tu faisais parti d’un groupe composé de coureurs français. Pourquoi ne pas les avoir attendu pour partir à plusieurs ?

“Si je souhaitais gagner il fallait tenter, si j’attendais je risquais de me faire avoir sur la fin car je suis moins puissant que les autres en sprint. Je préférais partir de loin.”

Propos recueillis par Camille Le Saux