Cyclisme Interviews

Darach Mc Quaid : « Un tour des pays celtiques est possible »

La famille Mc Quaid est profondément liée au cyclisme. Les frères Pat et Darach et ont été cyclistes professionnels en prenant la roue de leur père et de leurs oncles. Pat est président de l’UCI (Union Cycliste Internationale) depuis 2005 et Darach est l’un des deux fondateurs de Shadetree Sports, société spécialisée dans le sponsoring sportif qui vient juste de décrocher l’organisation des championnats du monde de 2015 à Richmond aux USA. Il a accepté de répondre à nos questions.

Darach Mc Quaid vous êtes un ancien cycliste professionnel et dirigez désormais Shadetree Sport, quel a été votre parcours?

« J’ai couru pendant plusieurs années pour un club en Irlande et pour l’équipe nationale irlandaise. J’ai couru en Europe, en Bretagne dans la mi-aout bretonne,  mais aussi aux USA. Une fois ma carrière sportive terminée, je suis entré dans le business du vélo dans les années 90.Nous avons édité le premier guide officiel du Tour de France en 1996 ou 1997. C’était en anglais, en français et en allemand. . Avec Shadestree, j’ai organisé le tour d’Irlande de 2007 à 2009 mais malheureusement la crise économique était très forte en Irlande à cette époque. Notre gouvernement qui était notre partenaire principal a dû se retirer et la course s’est arrêtée. »

Le rôle de Shadestree est donc d’organiser des courses comme le tour d’Irlande.

« Oui, exactement mais nous travaillons dans le sponsoring, le marketing, la télévision autour du cyclime. Ces dix dernières années, j’ai beaucoup travaillé aux USA avec mes amis du Tour de Californie,de Géorgie, etc.. et l’an passé sur une nouvelle course au Colorado. La Grande Bretagne, l’Australie, l’Irlande, les USA, c’est beaucoup amélioré dans les pays anglophones. Il y a de très belles possibilités d’évolution là-bas. »

Il y a un bel essor là-bas

« Mon sentiment est qu’il faut préserver les pays historiques des grandes épreuves du cyclisme que sont la France, la Belgique, l’Italie ou en Espagne. Il faut développer en même temps de grandes épreuves dans d’autres pays comme le dernier Tour de Grande Bretagne. Ça été un grand succès et il a été spectaculaire. Je travaille en ce moment pour le tour d’Irlande 2013 Nous avons Nicolas Roche, son cousin Daniel Martin et aussi les beaucoup plus jeunes comme Nicolas Campbell, Sam Benett et Ronan Mc Loughlin. Il y a beaucoup de jeunes irlandais qui sont en train d’éclore. Il y a un nouveau public qui se dessine pour le cyclisme. »

A travers l’émergence de ces nouveaux pays dans le cyclisme, pensez-vous que la Bretagne et l’Irlande ont la possibilété de marcher de concert?

« La Bretagne et l’Irlande sont similaires dans le sens où il y existe une grande passion pour le sport. Pour tous les deux c’est difficile de trouver des grands sponsors pour soutenir les grandes épreuves. Ce sont des personnes comme vous et moi qui doivent permettre d’aider à mettre en lumière les possibilités de l’Irlande et la Bretagne dans le domaine du sport. Un tour des pays celtiques est possible mais pas un vrai tour, plutôt une couse avec des épreuves de deux jours en Ecosse puis deux jours en Irlande. Plusieurs épreuves ce doit être réalisable, comme exemple un Celtic pro tour, et pourquoi pas une équipe celtique à long terme. (NDLR, Padraic Quinn le premier a avoir organiser une cyclo commune entre ces pays : Celtic Cyclins Series). »

D’ailleurs vous allez bientôt venir en Bretagne.

« Oui, je viendrai dans cette région, et notamment sur le Tro Bro Léon l’année prochaine que je vais découvrir. J’aime beaucoup le style de l’épreuve. On l’appelle le petit Paris-Roubaix, c’est très intéressant. Aux USA, il y a une épreuve similaire qui s’appelle le  tour de Battenkill, qui emprunte des petites routes et des routes normales. Au Giro,  il y a quelques années après le col de Finestre, les routes montagneuses offraient ce type de spectacle. J’espère que je pourrais donner quelques idées aux organisateurs pour faire évoluer encore plus l’épreuve mais avant tout découvrir cette course qui commence à se faire connaître à l’étranger. »

Des coureurs irlandais se sont récemment illustrés aux championnats du monde aux Pays Bas, quel regard portez-vous sur ces espoirs?

« On a de bons coureurs sur les épreuves de moins de 23 ans ou seniors. Ryan Mullen est très fort, il a fini 9ème au contre-la-montre. Il y a aussi Sam Benett qui a fait un très bon tour de Grande-Bretagne. Il a fini notamment dans la roue de Cavendish lors d’une étape. Pour un jeune coureur, c’est quelque chose qui me plaît Je pense qu’on va entendre parler de lui. Chez les professionnels, je n’oublie pas Nicolas Roche et son cousin Daniel Martin ou Ronan Mc Loughlin (deux fois 4ème – en 2010 et 2011 – à la mi-août bretonne). »

La rédaction de Be Celt remercie Darach McQuaid pour sa gentillesse et sa disponibilité.

——————————————————————————————————————————

Darach McQuaid: « A tour of the Celtic countries is possible »

The Mc Quaid family is deeply linked to cycling. Brothers Pat and Darach were professional cyclists following in the wheels of their father and uncles. Pat is president of the UCI (Union Cycliste Internationale) since 2005 and Darach is one of the two founders of Shadetree Sports, a company specializing in sports sponsorship that just announced the organization of the 2015 world championships in Richmond USA. He agreed to answer our questions. 

Darach, you’re a former professional cyclist and now head of Shadetree Sports, what was your journey? 

« I raced for several years for a club in Ireland and for the Irish national team. I also raced in Europe, Britain and in  Brittany, but also in the USA. In 1990 After my career ended, I went into the cycling business . We started by publishing the first official guide to the Tour de France in 1996 and 1997. It was in English, French and German. . More recently with Shadestree I organized the Tour of Ireland from 2007 to 2009 but unfortunately the economic crisis in Ireland was getting worse at that time, so our government, which was our main partner had to withdraw and the race was treminated

So Shadestree’s role is to organize races like the Tour of Ireland?. 

« Yes, exactly, but we are working in sponsorship, marketing, television rights around cycling. Over the past decade, I have worked in the U.S on the Tour of California, Georgia, etc. .. and this last year on new races in Colorado. Britain, Australia, Ireland, the USA has really improved in recent years. There are some great opportunities to progress even more though.

So are you passionate about promoting races in these countries

« My feeling is that we must preserve the historic lands of the great cycling events such as France, Belgium, Italy and Spain, but at the same time large events in other countries such as last year’s Tour of Britain. This race was a great success and it was spectacular. I am working towards aTour of Ireland in 2013.  We have some good riders right now like Nicolas Roche his cousin Daniel Martin and also the much younger riders like Sam Bennett and Ronan Mc Loughlin. There is also a new public interested in cycling. ‘

Through the emergence of these new countries in cycling, do you think that Britain and Ireland have the possibility of working together?

« The UK and Ireland are similar in the sense that there is a great passion for the sport. But for both it is difficult to find major sponsors to support major events. There are people like you and me who must be able to help to highlight the possibilities of Ireland and Britain in the field of sport. maybe a  tour of the Celtic countries is possible?but not a real tour, rather a course or series with two days of events in Scotland and two days in Ireland and why not a Celtic team long term?. (Note, Padraic Quinn was the first to be organizing a cyclo sportif in this area: Celtic Cycling Series). ‘

Moreover, you will soon come to Brittany 

« Yes, I will come to the Tro Bro Leon next year. I really like this event. It’s called the Paris-Roubaix of the west, it’s very interesting. In the US there is a similar event called the Tour of Battenkill, which has narrow technical demanding roads and also normal roads. The Giro also did something similar using mountain roads that offered this type of show. I hope I can give some tips to the organisers to change the event but even before that this race needs to be discovered abroad. ‘

Irish cyclists have recently shown well at the world championships in the Netherlands, what do you think about these expectations? 

« We have good under 23 cyclists. Ryan Mullen is a very strong junior rider he finished 9th against the clock. There is also Sam Bennett who did a very good Tour of Britain. He ended up battling with Cavendish during a stage. For a young rider this is something I like, I think we’ll hear more about him. But lets not forget Nicolas Roche and Daniel Martin and Ronan Mc Loughlin (fourth twice – in 2010 and 2011 – in mid-August Breton). ‘   We thank Darach McQuaid his kindness and availability