Brian Cookson; » Je battrais David Lappartient si les élections avaient lieu demain »

 

 

L’actuel Président de l’UCI Brian Cookson a tenu à souligner qu’il était l’homme de la situation pour la direction de l’UCI lors d’une conférence de presse donnée à Londres. Il n’a pas hésité à insinuer que le Français David Lappartient était déloyal et plutôt un carriériste politique. Brian Cookson qui vise un 2ème mandat aura justement David Lappartient, l’actuel Président le l’Union Européenne de cyclisme et vice président de l’UCI. 

Un journaliste lui a alors posé la question s’il y pensait battre son challenger si les élections se déroulaient dans les 24 prochaines heures. 

Brian Cookson;  » Oui. Mais je ne suis pas complaisant à ce sujet. Nous avons déjà vu des résultats étranges dans certaines élections au cours des derniers mois. Je sais que je dois continuer à expliquer les succès des mes dernières années et que je suis le seul homme apte à prendre la barre pour les quatre prochaines années  »

« Je me souviens d’un journaliste au Tour Down Under qui m’avait demande quatre ou cinq fois si David m’avait été fidèle. J’ai évité la question à l’époque. Je pense qu’il est juste de dire que peut-être s’était-il déjà préparé à cette prétention depuis un certain temps  » a ajouté Cookson.

La présidence de l’UCI se joue dans une  collège électoral avec 185 fédérations membres représentées par cinq confédérations. L’Union Européenne de Cyclisme, actuellement dirigée par David Lappartient, a 15 voix, l’Afrique, l’Asie et la Panaméricaine en ont neuf, tandis que l’Océanie en a trois.

Brian cookson: « Je pense que j’ai un soutien très important dans toutes . Même si David est peut-être le président de l’Union cycliste européenne, je ne pense pas qu’il ait tout ces votes. Je pense qu’il y aura ceux qui me soutiennent et qui comprennent les progrès réalisés au cours des quatre dernières années. Je pense que j’ai beaucoup de soutien dans le monde et je rencontrerai les gens au cours des prochaines semaines afin de consolider tout cela.  »

 

 

David Lappartient a lancé un certain nombre d’attaques contre la présidence de Cookson, notamment sur un manque de leadership après avoir céder un certain nombre de concessions dans le reformatage de l’UCI World Tour. Cookson a reconnu que le calendrier de course d’élite nécessitait d’autres améliorations mais il a renvoyé  David Lappartient sur la question de sa responsabilité.

« Le World Tour est un travail en cours…C’est un peu étrange d’entendre David critiquer alors qu’il était président du Conseil de cyclisme professionnel. C’est son travail depuis quatre ans. »

Sur les attaques du député Britannique Damien Collins qui avait demandé au ministère des sport anglais de résilier son soutien à Cookson puis à propos des enquêtes en cours sur la fédération Anglaise  » British Cycling » et du Team Sky, Brian Cookson a déclaré 

« Je ne pense pas que cela me nuise, en ce qui concerne l’UCI, parce que les gens du monde entier sont très concentrés sur l’UCI et pas sur ce qui s’est passé dans le cyclisme britannique ».

« Ils sont conscients que quelqu’un dont ils n’ont jamais entendu parler auparavant a fait quelques commentaires à mon sujet. Il n’est pas utile qu’un député fasse ces commentaires, mais il est étrange qu’il fasse cela sans m’informer ou discuter de la situation.  »

 

ARTICLE EN ANGLAIS SUR CYCLINGNEWS

About The Author

Related posts