Maxime Daniel; « J’aimerais bien une arrivée au sprint sur ce France »

Maxime Daniel; « J’aimerais bien une arrivée au sprint sur ce France »

A 26 ans, Maxime Daniel entame sa 5ème année professionnelle au sein du Team d’Emmanuel Hubert ((Fortunéo). Malchanceux en début de saison avec des problèmes de santé, le sprinter breton retrouve sa forme et amasse pas mal de podiums ces derniers temps comme sur la dernière Ronde de l’Oise (2 fois 2ème) et sur la classique Belge Halle Ingooigem où il prit une belle 4ème place. En ce milieu de saison, Maxime Daniel a des envies de bien faire et pourquoi pas sur le championnat de France à Saint-Omer? Une arrivée au sprint où tout peut arriver…

 

 

Maxime Daniel, souvent sur le podium, toujours si proche d’une première victoire pour cette saison

Maxime Daniel;  » Oui, la forme et les jambes sont là. C’est vrai que je n’ai pas u vraiment de chance en ce début de saison avec ma tendinite tout d’abord qui m’a empêché de participer à Paris Nice et ensuite un virus qui m’a empêché d’être au top de ma forme sur Paris Roubaix par exemple. J’avais bien tenté le coup en m’échappant mais je n’étais pas vraiment au mieux. Ces derniers temps, je tourne pas mal autour du podium comme sur la ronde de l’Oise et sur Halle Ingooigem cette semaine. Je ne suis pas loin à chaque fois. C’est sûr que la 1ère victoire de la saison je la veux au plus vite. Déjà, ça serait un bon déclic pour la suite et parce que je sais que je peux la décrocher.

Justement, vos ambitions sur le championnat de France élites demain ? 

Maxime Daniel;  » C’est sûr que le profil tend vers une arrivée au sprint massif mais sur une course d’un jour, on ne peut rien prévoir. Déjà, travaillait pour le team en premier lieu. Mais c’est vrai que j’aimerais bien une arrivée au sprint, on ne sait jamais, tout peur arriver.  »

 

Maxime Daniel (Photo Cassandra Donne)

 

On vous sent épanoui au sein du team d’Emmanuel Hubert

Maxime Daniel;  » Oui, c’est clair que je me sens bien avec eux. On me fait confiance et c’est vraiment important de se sentir soutenu par tout le staff. C’est comme une famille. J’avais déjà rencontré ça à l’époque de Sojasun. Quand tu te sens bien et que l’on te donne cette confiance, tu réalises de belles perfs et tu as vraiment envie de renvoyer la pareille à toute l’équipe. « 

About The Author

Related posts