Armindo Fonseca (Fortunéo Vital-Concept), parrain du Trophée Centre Morbihan 2017

Armindo Fonseca (Fortunéo Vital-Concept), parrain du Trophée Centre Morbihan 2017

Ça fait un bail que cette épreuve juniors a vu ses premiers coureurs se batailler sur ce parcours devenu mythique. Depuis 1983 exactement, sous le nom de « Trophée de La Gazette Locminoise » tout d’abord, elle fut crée alors par Gérard Lorgeoux et Christian Josso avant de devenir le « Trophée Centre Morbihan « en 1993.

Et depuis, elle en a vu des champions « en devenir » lever les bras sur cette commune de Locminé qui reçoit l’arrivée finale par tradition. On se rappelle de Laurent Madouas en 1985, Patrice Halgand en 1992, Florent Brard en 1994,  Moreno Hofland en 2012, Mathieu Van Der Poel en 2013. D’autres aussi y ont fait de beaux podiums comme le Breton Olivier Le Gac 3ème en 2010, 2 ème en 2011.


Depuis 2013, elle est aussi devenue l’une des manches de la coupe des Nations juniors (La coupe du Monde juniors). Un bel exploit récompensé tant l’organisation y est parfaite et surtout portée par une bande de passionné de la cause cycliste, par cette jeunesse et leurs avenirs. A la tête de ces « doux-dingues », on retrouve Gabriel Berthelot, le tout aussi jeune organisateur continue à perpétuer la tradition de cette épreuve, de celle qui détecte les noms de demain.

 Les équipes étrangères le savent depuis longtemps déjà, venir chercher la victoire sur les terres celtes du Trophée Centre Morbihan n’est pas une mince affaire tant le parcours y est sélectif et difficile. Il faut être un costaud muni d’une polyvalence à toute épreuve, savoir placer son attaque au moment précis et résister au retour du peloton sur la 1ère étape, maîtriser le temps sur le chrono de la 2ème étape, savoir se placer et frotter pour le sprint de la 3ème et tout ça avec l’aide de son équipe. Bref il faut savoir maîtriser l’art de la course, la sentir, savoir la lire. Le coureur junior doit être un guerrier complet pour espérer remporter cette épreuve internationale made in BZH ! 

Junior 1ère année, Le Français Florentin Lecamus Lambert l’avait emporté l’année dernière

 

Bon nombre de délégations vont rejoindre le centre du monde juniors ce 20 mai prochain à Saint Jean de Brévelay. On retrouvera bien sûr les Français avec Florentin Lecamus Lambert qui avait remporté le titre l’année dernière alors qu’il n’était que junior 1ère année, les Biélorusses, les Irlandais , le Danemark, la Hongrie et tant d’autres, ils seront tous au rendez vous dans le centre Morbihan , qui deviendra l’espace de 3 jours le centre du monde cycliste junior. 

Après l’Irlandais Nicolas Roche en 2015, le Breton Warren Barguil en 2016, le parrain de cette édition 2017 sera un autre celtique en la personne d’Armindo Fonseca (Fortunéo Vital Concept). L’ancien sociétaire du team Côtes d’Armor avant de rejoindre celui de Manu Hubert depuis 7 ans, se rappelle très bien de cette course par étapes qu’il avait disputé il y a déjà 10 ans, il avait alors 17 ans et roulait  sous les couleurs de l’étoile cycliste Rennaise. Que le temps passe vite… Le vainqueur du Tour de Vendée 2014, 4 ème du dernier Paris-Camembert, 9 ème de la dernière route Adélie nous a expliqué pourquoi avoir accepté ce rôle de parrain. 

 »  Très peu d’épreuves permettent aux juniors des 4 coins du globe de se rencontrer avant le mondial »

 

Armindo Fonseca, pourquoi cela vous tenait à coeur de devenir le parrain de l’édition 2017?

Armindo Fonseca;  » Le monde juniors, c’est la base de notre cyclisme. Il est normal que je soutienne cette épreuve internationale qui se déroule en plus chez moi en Bretagne qui plus est.  Gabriel Berthelot et ses bénévoles ont fait un travail énorme pour qu’elle existe à ce niveau. Je l’avais faîte en 2006 mais elle n’était pas encore une manche de coupe du Monde. Le parcours était plus ou moins le même, difficile et technique. A l’époque, il n’y avait que très peu de courses par étapes juniors et c’était l’occasion pour nous de savoir ce que l’on avait dans le ventre. Depuis, il y en a beaucoup plus mais très peu d’épreuves permettent aux juniors des 4 coins du globe de se rencontrer avant le mondial, c’est vraiment une très belle épreuve.  »

Quelles qualités pour la remporter? 

Armindo Fonseca;  » Un coureur junior doit être complet. Même si parfois certains possèdent déjà un solide gabarit pour leurs âge, il faut qu’il maîtrise un peu toutes les spécialités. Je me souviens que j’avais déjà une bonne pointe de vitesse à cette époque mais je ne savais pas encore que j’allais devenir sprinter puncheur. Pour remporter le Trophée Centre Morbihan, il faut être polyvalent comme un bon junior et surtout travailler en équipe.  »

Quel est votre prochain calendrier?  Le tour de France pour la 4ème fois cette année ? 

Armindo Fonseca;  » Le tour de Norvège et un stage en Andorre. Pour l’instant c’est ça. Pour le Tour de France, on verra. Il nous faut mériter notre place et prouver que l’on est prêt pour ce grand rendez vous.  »

Avec son « poto » Laurent Pichon qu’il retrouve au sein de Fortunéo Vital Concept (Photo team FVC)

 

Vous avez retrouvé Laurent Pichon, Romain Hardy, vos anciens coéquipiers au sein de Fortunéo Vital Concept

Armindo Fonseca;  » Oui c’est vrai. Pour ma part, ça fait 7 ans que je suis dans le team et j’en ai vu passé des coéquipiers. Mais c’est vrai que le retour de Laurent et de Romain m’a fait vraiment plaisir, on est vraiment des amis. On a belle dynamique en ce moment avec un réel esprit de famille dans le team. Romain a brillé sur Paris Nice, Laurent en a claqué de belles, cela nous booste tous bien sûr et on espère faire aussi bien qu’eux.  On a vraiment cette envie de bien faire et la saison est loin d’être finie (rires). »

 

LIEN TROPHEE CENTRE MORBIHAN 

About The Author

Related posts